2ème greffe de visage : le patient est sorti indemne de l'hôpital

Le deuxième patient greffé du visage à Lyon, le dixième au monde, est sorti de l'hôpital Edouard Herriot vendredi. Il y a deux mois, les médecins lyonnais lui avaient greffé tout le bas du visage.

La première avait eu lieu il y a quatre ans. La seconde s'est déroulée avec succès le 27 novembre. Un patient est sorti de l'hôpital avec un nouveau visage vendredi dernier à Lyon. Il s'agit de la deuxième greffe du genre réalisée par l'équipe de Transplantation de l'hôpital Edouard Herriot, en partenariat avec l'équipe de Chirurgie Maxillo Faciale du CHU d'Amiens, la dixième au monde. L'opération a eu lieu à Amiens il y a un peu plus de deux mois. Le patient a ensuite été transféré à l'hôpital Edouard Herriot trois jours après son opération. Il s'agit d'un jeune homme de 26 ans sérieusement défiguré après l'explosion accidentelle d'une fusée d'artifice en 2008.

Les médecins lui ont greffé de nouvelles lèvres, un menton et une mâchoire inférieure. Pour l'opérer, ils ont dû permettre au corps de celui-ci d'accepter son nouveau visage, sachant qu'en cas de greffe, il y a toujours un risque de rejet. Ils ont procédé à une greffe de moelle osseuse, issue du même donneur, quatre jours seulement après l'opération. Une technique innovante qui permet de diffuser des cellules souches immunitaires du donneur dans le sang du patient ce qui favorise la cohabitation des deux systèmes immunitaires, le “chimérisme médullaire“ en langage scientifique. La même opération a été reproduite 11 jours puis 18 jours après la greffe. Une semaine après l'opération, les cellules du donneur ont ainsi pu cohabiter avec celles du patient, “cohabitation toujours surveillée de manière très régulière“, indique l'hôpital.

Enfin, les équipes médicales ont prescrit au patient un traitement immunosuppresseur très puissant dans les premiers jours qui ont suivi la greffe. Un rejet n'a cependant pas pu être évité. Il est survenu mi-janvier, mais il a rapidement été contrôlé par les médecins. Pour finir, soixante-trois jours après cette deuxième greffe du visage réalisée par une équipe lyonnaise, le jeune homme est rentré chez lui ce week-end. Cette semaine, il est attendu au CHU d'Amiens où il va subir une dernière chirurgie de réimplantation des dents.

à lire également
Les Hospices Civiles de Lyon ont annoncé hier pouvoir désormais utiliser une nouvelle machine sur les personnes en arrêt cardiaque. Une grande nouveauté qui pourra sauvée des vies à l’extérieur des blocs opératoires où elle était jusqu’à là restreinte. Après Paris, il est maintenant possible de poser à Lyon une circulation extracorporelle sur des patients.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut