Le Rhône à Lyon © Tim Douet

23 morts noyés en Auvergne-Rhône-Alpes, le smartphone accusé en Allemagne

Santé publique France vient de publier les troisièmes résultats de son enquête noyades 2018 recensant toutes les noyades en France entre le 1er juin et le 9 août. La région Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement touchée par les noyades mortelles.

Première étude complète depuis 2015, l'enquête noyades de Santé publique France recense toutes les noyades en France entre le 1er juin et le 9 août 2018. Une publication intermédiaire vient d'être dévoilée, avant la publication des résultats complets qui concerneront la période du 1er juin jusqu'au 30 septembre 2018. Par rapport à 2015, sur la même période, Santé publique France observe une forte augmentation des noyades, 1 758 contre 858. Les accidents suivis de décès en 2018 sont de 373 contre 329 en 2015. Santé publique France constate une forte augmentation des noyades accidentelles chez les moins de 6 ans, 255 en 2018, 137 en 2015, la majorité ayant lieu dans des piscines familiales : "La plupart des accidents impliquant des enfants est due à un manque de surveillance ou à un défaut de dispositif de sécurité". La région Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement touchée avec, toutes catégories d'âge confondues, 113 noyades accidentelles, dont 23 suivies de décès. Elle est devancée par Provence-Alpes-Côte d'Azur qui compte 136 noyades dont 24 suivies de décès.

En Allemagne, 300 personnes sont déjà mortes noyées cette année. L'association des sauveteurs (DLRG), pointe l'utilisation du smartphone qui occuperait trop l'attention des parents, au détriment de la surveillance de leurs enfants. Le porte-parole de la DLRG est sans équivoque : "quand vos enfants sont dans l'eau, rangez vos téléphones !".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut