Nouvelle image
@ DR

20ème Journée mondiale de l'eau

Depuis 1992, la Journée mondiale de l'eau est fixée tous les 22 mars. L'occasion pour faire le point sur la situation dans le Rhône.

Alors que l'on vient à peine de rentrer dans le printemps, il est déjà l'heure de s'intéresser à la gestion d'une ressource vitale : l'eau. Ce mardi se tenait la Journée mondiale de l'eau, un événement destiné à sensibiliser les populations sur l'utilisation de cette ressource naturelle à la fois banale et précieuse.

Cette année, le thème de cette 20ème édition était “L'eau pour les villes : répondre aux défis urbains“. C'est à ce titre que les lyonnais ont pu observer des scènes quelques peu inhabituelles dans les rues de la presqu'île samedi dernier. Action Contre la Faim (ACF) avait planté des pailles géantes dans des bouches d'égouts. Une action destinée à “interpeller sur la qualité et l'accès à l'eau en milieu urbain, nous a confié ACF, puisque personne n'a envie de boire l'eau des égouts“.

L'eau potable est chère mais bonne

L'eau potable est une des plus chères à Lyon. C'est le résultat d'un classement publié mardi 22 mars par le cabinet de conseil Wincome, qui place Lyon sur la troisième marche des villes où l'eau du robinet est la plus chère. Basée sur des chiffres de 2009, la facture annuelle moyenne d'un foyer lyonnais s'élève à 192,23€ (HT), pour une consommation de 120m3. A noter que selon cette étude, la moyenne nationale s'élève à 164,29€ (HT) par an.

Pourtant, la ville de Lyon est fière de son eau. L'année dernière, lors de la précédente journée mondiale de l'eau, elle avait lancé Grand'O de Lyon. Une labellisation de l'eau du robinet de l'agglomération, visant à promouvoir sa qualité. Et pour le traitement de l'eau, les lyonnais ne sont pas ceux qui payent le plus. En effet, pour ce qui est du prix des services d'assainissement, Lyon est deuxième en partant de la fin devant Rennes, avec une facture annuelle moyenne “assainissement“ de 95,56€ (HT) contre 138,32€ au niveau national.

Pour prolonger le débat, une conférence de l'écologiste et astro-physicien franco-canadien Hubert Reeves était donnée mardi à 18h30 à la Cité internationale, sur le thème “Cosmos et biodiversité“. Inquiet sur l'avenir de notre planète, le scientifique a tenté d'expliquer que l'homme, qui a pris une place centrale dans l'évolution de la biodiversité, ne doit pas oublier que l'espèce humaine est plus que dépendante de la nature et de l'eau en particulier.

Plus d'infos sur la journée mondiale de l'eau : http://www.worldwaterday.org/

à lire également
ENTRETIEN – De retour du ministère de la Transition écologique et solidaire où il a présenté la future zone interdite à certains véhicules polluants, David Kimelfeld a répondu aux questions de Lyon Capitale. Le président de la métropole dévoile ses grandes orientations, plaçant le réchauffement climatique, la qualité de vie et le social au cœur des enjeux. Sa réaction au retour de Gérard Collomb ? “Il n’y a aucune raison qu’on ne travaille pas ensemble.”
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut