2012, dernière année avant la fin du monde ?

Réjouissez-vous, vous venez de survivre à plusieurs fins du monde en l’espace de deux décennies. Marronnier des prédicateurs et autres mouvements sectaires, la peur revient régulièrement dans l’histoire de l’humanité. Que nous réserve cette nouvelle année ? Est-ce le moment d’investir dans un bunker ?

En 2011, nous avons eu la chance de survivre à deux fins du monde, le 21 mai pour certains prédicateurs philippins, et le 11/11/11 à 11h11 pour d’autres. Depuis l’avènement de l’homme sur Terre, 183 annonces majeures de fins du monde se sont succédées et se sont soldées par un échec. Pour certains, le 21 décembre 2012 est la bonne date, les Mayas l’auraient prédit dans leur calendrier. En effet, ce dernier achèvera son 13e cycle ce jour-là, pour en débuter un autre. Il n’en faut cependant pas plus pour certains adeptes de l’apocalypse imaginent les pires scénarios : astéroïdes, collision avec une autre planète qui se cache dans le système solaire, arrivée des extraterrestres, éruptions solaires, catastrophes naturelles, guerres, changement d’axe de la terre ou sorti de son orbite, inversion des champs magnétiques de la terre.

Des théories crédibles ?

Cette dernière théorie trouve un regain d’intérêt puisqu’elle est parfaitement possible, l’événement s’étant déjà produit durant l’histoire de la terre, environ tous les 500 000 ans. Le dernier a eu lieu, il y a 750 000 années. Le processus débuterait par une baisse de l’intensité des champs magnétiques, ce qui serait actuellement le cas. En outre en 2001, des scientifiques ont découvert que le pôle magnétique de la terre s’est déplacé de 300 km. Lors de l’inversement, privé de son bouclier, la terre serait massivement frappée par les radiations cosmiques pouvant entrainer des cancers de la peau. Néanmoins, lorsqu’on met en corrélation inversions de champs magnétiques et disparition d’espèce, les deux ne coïncident pas. Cela n’entrainera donc pas la fin du monde ni de la planète qui tourne toujours malgré plusieurs inversions.

La multiplication des théories inquiète cependant la Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives secteurs) dans son dernier rapport publié en 2011. La mission regrette des « interprétations volontairement anxiogènes » qui pourraient amener à des suicides collectifs. Pourtant n’en déplaisent à ceux qui se préparent déjà à affronter la destruction en se suicidant ou en construisant un bunker, les Mayas n’ont jamais prédit la fin du monde.

Les Mayas n’ont rien dit

Réunis en colloque dans le sud du Mexique, les experts de la culture maya sont unanimes : ces derniers n’ont pas prédit la fin du monde. Pour Eric Velasquez de l’université de Mexico : « il n’y a pas de prophétie pour 2012, c’est juste du marketing ». L’anthropologue Allemand Sven Gronemeyer va plus loin, après avoir étudié l’une des tablettes de pierre à l’origine des prédictions. Selon lui, les interprétations sont toutes erronées, tandis que la dégradation du support ne permet pas de lire la fin du texte qui est désormais illisible : « le 21 décembre 2012 n’annonce pas la fin du monde mais bel et bien le début d’une nouvelle ère avec le retour du dieu Maya Bolon Yokte », divinité de la guerre et de la création. Par ailleurs, la date correspondante ne revient que deux fois sur l’ensemble des 15 000 glyphes Mayas tandis que d’autres événements sont annoncés après le couperet. S’ils nous ont prévenus, ils n’ont pas insisté !

à lire également
La nouvelle exposition temporaire accueillie par le Musée Cinéma et Miniature de Lyon replonge le visiteur dans l’univers poétique du film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain mais aussi dans le fantastique d’Alien la Résurrection.  
3 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 9 janvier 2012

    Si seulement 2012 pouvait être la fin de CE monde là, oui ! plus de solidarité et moins d'égoïsme; plus de répartition des richesses surtout.

  2. brahma7777777 - 21 janvier 2012

    Moi j'ai du mal a croire une civilisation qui n'as pas vue sa fin a elle arrivé...

  3. Gérard Eloi - 21 janvier 2012

    Fin du monde...Scientifiquement, c'est dans quatre milliards d'années, avec la trnsformation du Soleil en Géante rouge.Ce qui pourrait arriver avant : collision avec un astéroïde assez gros pour tout faire péter ( Icare, Hermès,...)Prédire une collision Icare-Terre est possible, si on a fait soigneusement les calculs. Etait-ce le cas des mayas ? Je ne sais pas exactement, mais malgré leurs connaissances, j'en doute fort. Car en mille ans, il y a eu desurbulenences' qui ont modifié le mouvement des astéroïdes, et même (à échelle moindre) des planètes.Maintenant, fin du monde sans donnée scientifique (comme explosion du soleil ou collision cosmique), on ne peut pas y croire sérieusement. Car ce serait accepter la 'prédestination'. Et si cette 'prédestination' ('tout est écrit') était avérée, ce serait ça la vraie fin du monde : avec tout décidé d'avance, l'individu n'ayant plus aucun choix de rien n'aurait plus qu'à attendre de mourir. Pourquoi en effet tenter de...,

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut