Des migrants à Calais
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

185 migrants de Calais accueillis lundi dans la Métropole de Lyon

La "jungle" démantelée, ce sont 751 migrants qui arrivent en Auvergne-Rhône-Alpes, dont 185 accueillis à Lyon, Villeurbanne, Vénissieux et Saint-Fons.

Ce ne sera pas 200 à 250, comme l'avait annoncé Gérard Collomb le mois dernier, mais 185 migrants qui seront accueillis progressivement au sein de la Métropole de Lyon à partir de lundi. 130 d'entre eux seront hébergés à Lyon (3e et 8e) et Villeurbanne dans des logements appartenant aux associations Forum réfugiés et Habitat et humanisme. Cette dernière accueillera également 15 personnes à Saint-Fons. À Vénissieux, c'est l'ancienne clinique de la Roseraie qui abritera 40 migrants.

Dans le reste de la Région, ce sont 566 migrants qui s'apprêtent à arriver dans 17 sites mobilisés, malgré la pétition lancée par Laurent Wauquiez. Dans une interview au Progrès, le préfet de région Michel Delpuech estime lui que "mobiliser cette capacité d'accueil s'est avérée facile" et espère la fin "du temps des polémiques".

Les sites, appelés "centres d'accueil et d'orientation", accompagneront administrativement les migrants afin de déterminer lesquels peuvent prétendre à une procédure de demande d'asile. Ceux-là pourront intégrer l'un des sept centres de demandeurs d'asile (Cada) que compte l'agglomération lyonnaise. Les autres se verront notifier une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

à lire également
Ce samedi 12 octobre, la Presqu’île de Lyon va à nouveau accueillir une expérimentation de piétonnisation. Du nord de la Place Bellecour (Lyon 2e) au bas des pentes de la Croix-Rousse (1er). Pour la 2e fois après le 28 septembre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut