Vignobles des coteaux du Lyonnais © Tim Douet
Vignobles des coteaux du Lyonnais © Tim Douet
Article payant

Vin : coteaux-du-lyonnais, la petite appellation qui monte

À seulement quelques kilomètres de Lyon, “la plus lyonnaise des appellations” agite les papilles et gagne les bistrots et les tables étoilées de France et de Navarre. N’en déplaise à un certain snobisme lyonnais, ce vignoble qui fait le trait d’union entre les beaujolais nordistes et les côtes-du-rhône sudistes a su monter en gamme grâce à la bienveillance des anciens vignerons et l’émergence d’une nouvelle génération de viticulteurs respectueux du terroir.

C’est un vignoble encore confidentiel mais dont la notoriété grandit à proportion de la qualité de ses vins. Pourtant, les coteaux du Lyonnais sont multimillénaires et portent les premières empreintes d’une culture de la vigne en 45 avant notre ère. En 2008, la découverte d’une villa viticole gallo-romaine à Saint-Laurent-d’Agny a du reste conforté les vignerons dans leur légitimité et celle de leur terroir.

49 villages

Il vous reste 89 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Certaines associations ont lancé lors de ce mois de janvier l'opération "Défi de janvier" (mois sans alcool). La consommation reste forte dans la région et en France. Dans la région, 1 habitant sur 10 boit quotidiennement de l'acool. Le vin reste l'alcool préféré des Lyonnais et régionaux.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut