Michel Troisgros 2015
© Tim Douet

Michel Troisgros, star des stars, chef des chefs

Le cuisinier roannais Michel Troisgros vient d’être élevé par ses pairs sur la plus haute marche du podium du top 100 des chefs du monde. Neuf autres chefs d’Auvergne-Rhône-Alpes intègrent le classement.

Il y a le World's 50 Best Restaurants – qui, selon le critique lyonnais Andrea Petrini, est "une image du resto qui a été le plus dynamique, qui a le plus fait parler de lui dans l'année" – et il y a "Les 100 Chefs", un classement établi par les cuisiniers étoilés au guide Michelin. "Le guide Michelin reste l'institution en matière de gastronomie mondiale. Les chefs deux et trois étoiles sont les plus compétents pour juger de la qualité d'un chef et de son restaurant", explique le magazine professionnel Le Chef, organisateur du classement. Et d'en rajouter une couche : "L’objectif est d’apporter enfin une réponse constructive au classement "50 Best", qui depuis plus de dix ans fait la pluie et le beau temps dans le jugement qu’apportent les journalistes internationaux sur la cuisine internationale."

Cette année, les 552 chefs deux et trois étoiles Michelin de la planète ont participé au vote. Ils devaient répondre à trois questions :

> Quels sont les chefs internationaux qui portent le mieux les valeurs de la profession ?

> Quels sont les chefs internationaux qui créent une cuisine incontournable ?

> Quels sont les chefs internationaux chez lesquels il faut être allé ?

10 chefs aurhalpins dans le Top 100

Depuis Monaco, dimanche dernier, les 552 macaronnés ont élu Michel Troisgros, qui succède à Alain Passard (2017), Michel Bras (2016) et Pierre Gagnaire (2015). L'ouverture, en grandes casseroles, le 18 février dernier de son nouveau restaurant (Le Bois sans Feuilles) à Ouches (à 12 minutes de Roanne), est certainement entrée en ligne de compte dans le jugement.

La région Auvergne-Rhône-Alpes se distingue, avec dix cuisiniers dans le Top 100 : Emmanuel Renaut (Flocons de Sel, 6e), Paul Bocuse (27e), Anne-Sophie Pic (30e), Régis Marcon (35e), Mathieu Viannay (La Mère Brazier, 61e), Serge Vieira (68e), Marc Veyrat (La Maison des Bois, 76e), René et Maxime Meilleur (La Bouitte, 94e) et Patrick Henriroux (La Pyramide, 99e).

Le classement entier est ici :

.

à lire également
Marc Veyrat
Dans un entretien qu'il a accordé à Lyon Capitale, le chef haut savoyard Marc Veyrat revient sur son retrait "catégorique" du guide Michelin, sur "l'incompétence" et "l'amateurisme" des inspecteurs, sur le terroir, sur son "grand ami" Paul Bocuse, sur le fait qu'il a envisagé de mettre fin à ses jours. Interview uppercut.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut