Marguerite Restaurant, hommage de Bocuse aux femmes

Le 17e établissement de Paul Bocuse ouvre le 15 octobre, dans le quartier des Frères-Lumière.

Tout commence par de belles noces. En 1893, Louis, Auguste et Juliette Lumière épousent Rose, Marguerite et Jules Winckler. Quelques années plus tard, c'est au tour de France Lumière de convoler avec Charles Winckler, scellant ainsi l'ultime alliance entre les deux dynasties : celle des Lumière, pionnière dans la photographie et le cinéma, et celle des Winckler, les plus importants brasseurs de la région de l'époque.

Fortune faite, Antoine Lumière, le patriarche, s'engage dans la construction de somptueuses demeures. Ce sera, à Lyon, le fameux Château Lumière, qui héberge aujourd'hui le musée de l'institut Lumière, et la Villa Winckler, à quelques pas.

C'est dans cette dernière qu'ouvrira, le 15 octobre prochain, le 17e établissement de Paul Bocuse.

La demeure bourgeoise, construite au tout début des années 1900 par l'architecte Tony Blein dans le style Art nouveau qui évoque la villa Lumière toute proche, est caractérisée par une certaine richesse décorative (marquise somptueusement ornée par une très belle ferronnerie, volumes verriers en forme de fuseaux cintrés, etc.). La résidence fut édifiée pour France Lumière, la sœur cadette des frères Lumière : un buste – chose rare – taillé dans le même bloc que celui formant le linteau de la fenêtre la représentant en atteste.

Mais c'est Marguerite Lumière (née Winckler), pianiste et organiste de talent, mémoire vivante de trois générations de Lumière, initiant de nombreux neveux et nièces à la musique, qui laissa son empreinte dans cette villa, dont elle fut un temps la maîtresse.

Tabata + Monsieur Paul = ♥

Au piano : Tabata Bonardi, du centre de formation Paul-Bocuse, transfert de Nicolas Le Bec (2 étoiles Michelin) – avec un passage remarqué dans l'émission TopChef. “Une cuisine d'antan, avec le regard d'une femme du XXIe siècle, explique le groupe Bocuse. Les mères ont joué un rôle important dans la formation de Paul Bocuse. Choisir une femme aux commandes de ce nouvel établissement est une manière de leur rendre hommage, ainsi qu'à toutes ces cuisinières qui ont choisi ce métier.”

Trois millions d'euros ont été investis dans la réhabilitation de la villa Winckler (située dans le périmètre de protection des Monuments historiques). C'est le designer Alain Vavro, bras droit artistique de Paul Bocuse, qui a été chargé de la décoration intérieure. Au rez-de-chaussée, 100 m2 répartis en trois salles. Un 1er étage dédié aux salons d'affaires de 90 m2. Au dernier étage, un salon privé d'une vingtaine de places. Et un espace dans le jardin.

-----

Les plats

> Terrine de canard et foie gras “Georges Bocuse” et gelée de porto rouge

> Volaille de Bresse au vinaigre en deux cuissons et ses petites pommes de terre confites

> Filet de saint-pierre, mousseline de carottes, poirette et tempura de moules

> Ile flottante aux citrons, suprêmes d'agrumes et crème aux fruits de la passion

L’addition

Formule midi à partir de 21,80 euros

Menus soir et week-end à partir de 42 euros

Carte : compter 50 euros

-----

Marguerite Restaurant (ouverture le 15 octobre)

57 avenue des Frères-Lumière, Lyon 8e

04 37 90 03 00

www.nordsudbrasseries.com

Ouvert 7 jours/7 – Déjeuner 12h/14h, dîner 19h/22h30

Faire défiler vers le haut