Sirha 2015
©F.Mainard

Lyon : mais c'est quoi le Sirha ?

À partir du 26 janvier et pendant cinq jours, le monde de la gastronomie se retrouve à Lyon pour le Sirha. Qu’est ce qu’on y fait et à quoi ça sert ?

C'est la biennale la plus estimée du monde de la restauration, l'acronyme le plus connu de tout ce qui touche de près ou de loin à l'alimentation. Et surtout le plus grand rendez-vous d'affaires de la planète en la matière. 210 000 professionnels – dont 26 000 chefs cuisiniers – de 132 pays sont attendus à Lyon du 26 au 30 janvier, à Eurexpo. 3 000 exposants,  140 000 m2 de superficie, l'équivalent de deux fois et demi la place Bellecour, et une vingtaine de kilomètres d'allées.

Sirha, cinq initiales aux consonances amènes qui condensent l'assommante et insipide dénomination de "Salon international de la restauration, de l'hôtellerie, et de l'alimentation".
Dit autrement, pendant une petite semaine, Lyon s'écrit en majuscules sur le planisphère des choses de la gueule.

Le grand public n'y a pas accès, le salon est exclusivement professionnel. Un peu comme un gigantesque rendez-vous d'affaires qui mettrait à la même table la population du 1er, du 2e, du 3e, et du 5e arrondissements de Lyon réunie. Un banquet géant à 150 euros la place qui attire "la planète food service" explique Marie-Odile Fondeur, directrice générale du Sirha et directrice du pole agro-alimentaire de GL Events, la société organisatrice du salon.

Food service ? Selon le cabinet CGD Expert, il s’agit de "l’ensemble des entreprises et acteurs de la restauration collective, c’est-à-dire ceux qui servent des repas en collectivité hors du domicile".
La dernière étude du cabinet Gira Food Service estime le poids de cette restauration hors foyer en France à 74 milliards d'euros (hors taxes), soit 1 400 euros annuels par habitant. Les enjeux sont donc gigantesques.

Innovations agroalimentaires

Salon multiculturaliste, le Sirha draine aussi bien des cuisiniers (on annonce 26 000 chefs), que des distributeurs, des grossistes et des représentants de l'industrie agro-alimentaire (produits bruts, matières premières, produits semi-finis, finis à assembler, produits frais et surgelés). Autrement dit, c'est le point de ralliement de toutes les familles de la restauration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque édition (tous les deux ans), les exposants et les marques présentent leurs dernières nouveautés et innovations sur le salon, permettant aux visiteurs de découvrir des produits et des solutions en avant première européennes et mondiales. Près de 1 000 nouveautés sont dévoilées sur le Sirha.

L'assiette de demain

"Le Sirha, c'est là que se font et défont les grandes tendances de la restauration, se décide de ce qu'on va mettre dans nos assiettes."  Selon les organisateurs, 80 % des produits présentés lors du Sirha (2 000 démonstrations par jour, soit 222 par heure) sont lancés l'année suivante sur le marché. Un exemple est frappant : les premiers moelleux au chocolat et les premières crèmes brûlées industriels ont ainsi été lancés il y a une quinzaine d'années au Sirha par Elle & Vire.

Le Sirha est donc un colossal club d'affaires qui offre la possibilité de rencontrer sur une courte période un nombre très important de clients ou de fournisseurs potentiels. Autant d’opportunités pour commencer à prospecter les marchés lointains à moindre coût.

Business

"Le Sirha est le rendez-vous fondamental de la gastronomie au niveau international" confirme Christophe Monnier, directeur agro-alimentaire chez Business France, l'agence française pour le développement international des entreprises.

Cette année, Business France organise des rencontres BtoB avec vingt-cinq acheteurs internationaux des Etats-Unis, d'Europe du Nord et du Sud mais aussi d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

"Le salon de Lyon est indéniablement une plateforme internationale d'échanges commerciaux. On a de très bons retours des entreprises françaises dans leur capacité de nouer des contacts commerciaux. En valeur, c'est compliqué de donner des chiffres mais sur le reporting post-événement, en moyenne 80 % des contacts pris sont jugés  intéressants et 1 sur 2 débouche sur des flux commerciaux. "

Le président de Nestlé Waters Marketing et Distribution confirme : "il y a tellement de visiteurs ! Tous les professionnels sont là. Le Sirha nous permet de multiplier les contacts et consolider la visibilité de nos marques."

Lors des dernières éditions, près de 80 % des exposants qui souhaitaient faire connaître leurs nouveautés ont atteint leur objectif.

Concours culinaires

Bocuse d'OrEt puis le Sirha a un atout certain sur les autres salons internationaux de la restauration : les concours. Le rendez-vous lyonnais est en effet le seul salon qui propose des show culinaires en live. Vingt-quatre précisément, dont les deux plus connus, la coupe du monde de pâtisserie et le Bocuse d'Or, considéré comme les jeux olympiques de la gastronomie.

Lire aussi : C'est quoi le Bocuse d'Or ?

Le Sirha en chiffres

· Du 26 au 30 janvier

soit 45 heures de salon non-stop

· 210 000 professionnels

· 26 000 chefs

· 3 000 exposants et marques

dont 25 % d'internationaux

· 24 concours

dont le Bocuse d'Or et la Coupe du monde de pâtisserie

· 140 000 m2 de superficie

· 30 millions d'euros de budget

· 155 millions d'euros de retombées économiques

 

Sirha 2019 à Lyon  : après Bocuse, the show must go on

à lire également
La Cité internationale de la gastronomie va ouvrir ses portes à Lyon ce 19 octobre. Prix, expositions, dégustations, influence des mécènes... : que faut-il savoir sur ce nouvel espace d'exposition ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut