Florent Bonnetain, le directeur de la Cité de la gastronomie à Lyon @Antoine Merlet
Article payant

Lyon : le directeur de la Cité de la gastronomie détaille les coulisses

ENTRETIEN - Chef d’orchestre de formation, Florent Bonnetain prend la direction de la Cité internationale de la gastronomie de Lyon, dont l’ouverture est attendue le 19 octobre prochain. Un nouvel équipement culturel inédit, “immersif et interactif”, qui revendique un “rôle d’éclairage et de décryptage” des enjeux liés à l’alimentation et à la santé.

Lyon Capitale : Qu’est-ce qui va différencier la Cité de la gastronomie de Lyon de celles de Dijon, Tours et Rungis ?Florent Bonnetain : Chacune des Cités a son angle. Dijon constituera le pôle de référence pour la culture de la vigne et du vin, Tours sera un pôle majeur dans le domaine des sciences humaines et sociales – c’est le directeur de l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation (IEHCA) qui a le premier eu l’idée d’une candidature visant à faire reconnaître par l’Unesco le repas gastronomique des Français – tandis que Paris-Rungis sera pilote pour ce qui relève du développement et de l’animation des marchés, des produits et des enjeux liés à l’approvisionnement des centres urbains. Le prisme retenu pour Lyon, à la fois par rapport au lieu et à l’expertise du territoire, est le lien entre gastronomie, nutrition et santé.

Il vous reste 92 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut