Les éliminatoires de la coupe du monde de pâtisserie à Lyon

À l’occasion du Salon du chocolat, qui se tient jusqu’à dimanche à la Cité internationale, se déroulent les épreuves de sélection de l’équipe qui représentera la France à la Coupe du monde de pâtisserie en 2017. Quatre locaux sont en lice.

La France, pays vainqueur de la finale en 2013, n'a pas pu se présenter à l'édition 2015 de la Coupe du monde de pâtisserie, en accord avec les règles du concours. Mais la France est un des grands champions de la Coupe du Monde (7 titres).

4 candidats rhônalpins pour la finale

Thierry Court (Grenoble)

Formation : bac ES (1996) et CAP Pâtissier-chocolatier (2000)

Lieu de travail : Depuis 2002, artisan pâtissier-chocolatier à Grenoble.

Concours, 13 prix entre 2004 et 2013 dont :

– le 1er prix de la biennale de la pâtisserie de Crest, dans la Drôme (2004)

– le 1er prix et le prix artistique au trophée des Alpes de Grenoble

– le 1er prix dégustation et artistique et le prix spécial au Grand Prix de la gourmandise à Dijon

Présente le concours MOF en 2014.

Jean Baptiste Guinet (Annecy)

Formation : BEP Pâtissier-chocolatier (2009) et BTM pâtissier mention bien (2012)

Lieu de travail : Depuis 2004, pâtissier pour Rigollot (vainqueur de la Coupe du monde de la pâtisserie)

Concours, 9 prix entre 2007 et 2015 dont :

– le 1er prix du plus jeune espoir à Belfort

– trois 1er prix sucre, moins de 23 ans et challenges aux Mains d'or de Thônes.

Kevin Ollivier (Annecy)

Formation : BEP boulanger (2006), CAP pâtissier (2009) et BTM pâtissier-glacier-chocolatier-confiseur (2011)

Lieu de travail : Depuis 2012, chez Rigollot

Concours, 8 prix entre 2006 et 2013 dont :

– lauréat du trophée Pascal Caffet. Meilleur apprenti de Bretagne.

Emilie Paris (La Côte-Saint-André)

Formation : BAC technologique hôtellerie (2009), CAP pâtissier (2010), CAP chocolatier-confiseur (2011) et BTM pâtissier-chocolatier-confiseur-glacier-traiteur (2013)

Lieu de travail : Depuis mai 2015, chef de partie pâtisserie à l’Hôtel de France (La Côte-Saint-André)

Concours, entre 2010 et 2013, 5 concours dont :

– 1 place au challenge des Mains d'or à Thônes en 2011

– 1 place aux championnats de France des arts gourmands, Sirha 2013.

Les meilleurs de chaque catégorie formeront l'équipe qui pourra défendre la France à la Coupe d'Europe lors du Sirha de Genève 2016, et tenter d'accéder à la grande finale à Lyon en 2017, lors du Sirha international.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut