voisin

Le “coussin de Lyon” perd son créateur

Paul Boucaud-Maitre, pdg du chocolatier Voisin, le créateur de la pâtisserie la plus emblématique de Lyon est décédé.

Paul Boucaud-Maitre est décédé samedi 25 mai, à l'âge de 95 ans.

Paul Boucaud-Maitre inventa, en 1960, le “coussin de Lyon”, une ganache de chocolat parfumée au curaçao sertie par une pâte d'amande pailletée de candi.

En un demi siècle, le “coussin de Lyon” est devenu l'emblème de la ville et l'ambassadeur de la gastronomie lyonnaise. Aujourd'hui, la maison Voisin en produit, bon an mal an, 85 tonnes (soit 15 % de la production totale de chocolats et confiseries du chocolatier lyonnais).

"L'âme de Voisin"

“Paul Boucaud-Maitre était l'âme de la maison Voisin, explique à Lyon Capitale son fils Alain qui a repris l'affaire avec Franck et Romain, les deux petits-fils. Il a su garder l'esprit de son père Joseph (ndlr, le chef de fabrication du fondateur Léon Voisin). C'est bien simple, la maison Voisin, c'était sa seconde famille.”

Pour le maire de Lyon, qui avait décoré Paul Boucaud-Maitre le 15 février dernier de la Médaille d'honneur de la ville de Lyon, c'est “une perte pour notre Cité dont il était une figure emblématique”.

Si, aujourd'hui, la marque Voisin reste encore inconnue en dehors de Lyon, les héritiers capitalisent sur la marque pour la faire reconnaître au-delà des frontières lyonnaises.

Petite histoire du “coussin de Lyon”

En l’an 1643, une terrible épidémie ravageait la cité et pour la combattre, les échevins lyonnais firent le vœu de se rendre en procession sur la colline de Fourvière où l’on allait déjà prier la Vierge, et de remettre un cierge de sept livres de cire et un écu d’or sur son coussin de soie.
Chaque année depuis lors, le 8 septembre, les magistrats de Lyon renouvellent le vœu des échevins tandis que retentissent les trois coups de canon annonçant à la ville que le vœu a été respecté. C'est ce coussin de soierie qui a inspiré la création du Coussin de Lyon.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut