Arsenic

L'Arsenic : pronostic éditorial engagé

L'Arsenic n'a rien de chimique. C'est de l'authentique de belle facture.

Arsenic n.m (du gr. arsenikon). 1. Corps simple de couleur grise, à l'éclat métallique, de densité 5,7, se sublimant vers 450°C en répandant une odeur d'ail. 2. Élément chimique (AS), de numéro atomique 33, de masse atomique 74,9216.

rsenic 5 ()

À Lyon, l'Arsenic est un restaurant un peu particulier - outre son intitulé - puisqu'il joue la carte de "pépinière de chefs". C'est le MOF Christian Têtedoie (L'Antiquaille, 1 macaron Michelin) qui a lancé la machine.

Le concept : tous les 2 ans, un nouveau chef prend les pianos de la table qui jouxte la préfecture (emplacement stratégique).

D'où le double sens du nom du restaurant : "nous avons précisément choisi ce nom pour interpeller" explique Têtedoie. D'ailleurs, au-dessus du comptoir trônent des bonbonnes étiquetées de formules chimiques à faire pâlir un étudiant en hypokâgne...

On peut aussi le lire en mode "art scénique", le côté tremplin, etc.

Pour ce premier tour, c'est un jeune un chef australien, Ryan Dolan - rien à voir avec son homonyme chanteur qui a représenté l'Irlande à l'Eurovision 2013 avec son "tube" Only Love Survives ... - qui cuisine. Arrivé comme sipmple commis à L'Antiquaille, le restaurant amiral étoilé de Christian Têtedoie, l'Australien est vite monté en grade. Au point de se voir confier les rennes de L'Arsenic.

"L'idée, c'est de mettre le pied à l'étrier de jeunes chefs pour leur permettre d'exprimer leur créativité. Et Ryan Dolan a en a sous le pied !".

Arsenic ()

Notre déjeuner du 8 janvier en témoigna. Une cuisine d'auteur, sorte de petite soeur de celle de Guillaume Monjuré au Palégrié. C'est original, ça a du goût et du caractère.

Pour 22 euros (avec le café offert), ça devrait vous pousser à y faire un tour.

Crevette, Old Bay &Pomme de terre

Porc, Radis & Miso

Coing, Opalys, Orange & Amande

Arsenic Restaurant
132, rue Pierre Corneille
Lyon 3e
09 62 39 85 55
www.arsenicrestaurant.com

Formule midi à 18 et 22 euros.

> La critique complète à lire dans Lyon Capitale de février (sortie en kiosque le 31 janvier).

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut