Couv GM_France_2012
DR

Guide Michelin 2012 : triple A et oscars pour Lyon et Rhône-Alpes

1 nouveau trois-étoiles, 2 nouveaux deux-étoiles et dix nouveaux une-étoile : qu'on se le dise, Rhône-Alpes a mangé du Bibendum cette année !

Le seul et unique nouveau trois-étoiles est Rhônalpin. Mégevand pour être très précis. Il s'appelle Emmanuel Renaut. Ses Flocons de Sel viennent de rejoindre le saint-du-saint et ses 25 autres restaurants triple macaronnés de France (dont 6 en région). Sur les 10 nouveaux deux-étoiles, deux sont de la région : Le Strato à Courchevel et Les Morainières à Jongieux. Quant aux 58 nouveaux une-étoile, 10 sont du cru (voir liste ci-dessous).

A noter, 4 étoiles supprimées, dont L'Alexandrin, dans le 3e arrondissement (Takao Takano, a fermé, comme L'Auberge de Fond Rose, reprise par le Groupoe Bocuse et dont l'ouverture est prévue en décembre 2012).

Courchevel devient, après Lyon, la ville la plus étoilée de Rhône-Alpes avec 4 deux-étoiles et et 4 une-étoile. Soit 1 étoile pour 160 habitants.

Les étoiles de Rhône-Alpes (en gras les nouveaux étoilés)

> ***

Bocuse, à Collonges-au-Mont-d'Or
Troisgros, à Roanne
Pic, à Valence
Blanc, à Vonnas
Régis et Jacques Marcon, à Saint-Bonnet-le-Froid
Flocons de Sel, à Megève

> **

Le Clos de Sens, à Annecy-le-Vieux
Le Bateau Ivre, au Bourget-du-Lac
Albert 1er, à Chamonix
Guy Lassausaie, à Chasselay
Pierre Gagnaire pour Les Airelles, à Courchevel 1850
Le Chabichou, à Courchevel 1850
Cheval Blanc, à Courchevel 1850
Le Strato, à Courchevel 1850
Auberge Les Morainières, à Jongieux
Auberge de l'Ile, à Lyon
Mère Brazier, à Lyon
Philippe Gauvreau, à Chabonnières
Les Cèdres, à Grange-les-Beaumont
Le Neuvième Art, à Saint-Just-Saint-Rambert
La Bouitte, à Saint-Martin-de-Belleville
Les Terrasses, à Uriage-les-Bains
L'Oxalys, à Val-Thorens
La Pyramide, à VIenne

>*

Million, à Albertville
Le Prieuré, à Ambierle
Auberge de l'Abbaye, à Ambronay
Les Iris, à Andrézieux-Bouthéon
Le Belvédère, à Annecy
La Ciboulette, à Annecy
Yoann Conte, à Veyrier-du-Lac
La Marelle, à Péronnas
Auberge Lamartine, au Bourget-du-Lac
La Grange à sel, au Bourget-du-Lac
Atmosphères, aux Catons
Auberge du Château, à Bully
Auberge du Bois Prin, à Chamonix
Le Bistrot, à Chamonix
Le Bateau Ivre, à Courchevel 1850
La Table du Kilimandjaro, à Courchevel 1850
Azimut, à La Praz (Courchevel)
Le Farçon, à La Tania (Courchevel)
Le P'tit Polyte, aux Deux-Alpes
Ô Flaveurs, à Douvaine
Le Cep, à Fleurie
La Table de Lachassagne, à Lachassagne
Midi, à Lamastre
Au 14 Février, à Lyon
Le Gourmet de Sèze, à Lyon
Les Loges, à Lyon
Maison Clovis, à Lyon
Pierre Orsi, à Lyon
Les Terrasses de Lyon, à Lyon
Les Trois Dômes, à Lyon
Têtedoie, à Lyon
Larivoire, à Rillieux-la-Pape
Léa, à Montrevel-en-Bresse
Faurie, à Saint-Agrève
Les Ambassadeurs, à Saint-Chamond
La Ferme de l'Hospital, à Saint-Julien-en-Genevois
L'Auberge du Père Bise, à Talloires
Jean Brouilly, à Tarare
Les Cépages, à Thoiry
Le Prieuré, à Thonon-les-Bains
L'Atelier d'Edmond, à Val-d'Isère
La Becca, à Val-d'Isère
Les Barmes de l'Ours, à Val-d'Isère
La Cachette, à Valence
Flaveurs, à Valence
Michel Chabran, à Pont-de-l'Isère
Auberge de Clochemerle, à Vaux-en-Beaujolais
Domaine de Clairefontaine, à Chonas-l'Amballan
Hôtel du Golf, à Corrençon-en-Vercors
Le Juliénas, à Villefranche-sur-Saône

à lire également
Les fameux palets de la maison Palomas © Tim Douet
Vices, purs sévices. Palomas, le saint des saints des délices d’initiés. L’adresse, bien que centenaire, est pourtant l’une des moins connues de Lyon, sauf des “bons Lyonnais”, qui se passent le mot de génération en génération.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut