Festival de deux-étoiles à La Rotonde

Philippe Gauvreau, chef de La Rotonde, à Charbonnières-les-Bains, lance un Tour de France culinaire en invitant ses amis deux-étoiles à venir cuisiner chez lui.

Tout a commencé un jeudi 28 janvier, en soirée. Stéphane Buron, chef du Chabichou, à Courchevel 1850, était aux platines de La Rotonde, dirigé de main de maître-queux par Philippe Gauvreau. Les deux hommes se sont rencontrés il y a une quinzaine d'années, alors qu'ils se faisaient les dents en concours.

Convié par homologue lyonnais, Stéphane Buron, accompagné de son chef pâtissier Sébastien Forestier, prend les cuisines en otage. Au menu, du gastro de haute volée : caviar aux langues d'oursins, chou-fleur, fine gelée, homard en petite salade de topinambour, vinaigrette de poireaux et perle, bar de ligne en dos épais confit dans un bouillon de foin, crème cendrée de notre cheminée, huile fumée, poularde façon Marengo, blanc de poulet farci, écrevisses sautées au beurre demi-sel, riz gras aux abattis de volaille, gâteau de foie blond, les bleus de Savoie, bleu de Sassenage en gratin, persillé de Tignes nature, bleu de Termignon en sorbet, gelée fraise-rhubarbe, yahourt coco-fraise, boule de sucre à la mandarine, mousse légère aux zestes d'agrumes, crème brûlée au pain d'épices.

Alain Gousse, le maître sommelier, sert un mâcon-verzé 2007 de chez Deflaive, suivi d'un chassagne-montrachet de la même année de chez Morey-Coffinet. Superbe.

En cuisine, la brigade locale assiste et regarde, attentive, les Courchevelois. Philippe Gauvreau l'a voulu ainsi. "L'idée, c'est de faire plaisir aux clients, de leur proposer la cuisine d'un chef chez qui ils n'iraient pas forcément parce que c'est loin. Du coup, on les fait voyager à deux pas de chez eux".

Le programme est alléchant : le 4 mars, Stéphane Raimbault de L'Oasis, à La Napoule, le 27 ou 28 avril, Thierry Marx, chef et directeur Relais&Châteaux Cordeillan-Bages, à Pauillac, en mai, Michel Roth, de L'Espadon au Ritz, à Paris et en juin Nicolas Stamm, du restaurant La Fourchette des Ducs, à Obernai.

On en reparle...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut