JO de Rio : critiqué par Garcia et Mladenovic, Di Pasquale se défend

Critiqué par la Lyonnaise Caroline Garcia et son équipière Kristina Mladenovic, après leur défaite au premier tour du tournoi de double des JO de Rio, Arnaud Di Pasquale s’est défendu et a déclaré qu’il “leur en [voulait] énormément”.

La défaite a été sévère et difficile à avaler ce dimanche pour la Lyonnaise Caroline Garcia et sa partenaire Kristina Mladenovic. Les deux joueuses, qui avaient remporté le double à Roland-Garros en juin dernier, se sont fait sortir par deux joueuses japonaises pourtant largement à leur portée.

Cette défaite a provoqué une réaction violente après match de la part des deux Françaises. Sur Twitter, Mladenovic a attaqué sa fédération : "Merci à notre fédération si incompétente pour nous avoir gâché ce moment de sport si important." Elle reproche aux instances du tennis français de ne pas avoir fait son travail concernant le règlement des couleurs des tenues.

 

Caroline Garcia a elle aussi critiqué sa fédération dans un tweet (voir ci-dessous).

Ces attaques ont déplu au directeur technique national, Arnaud Di Pasquale : "Sur la forme, je leur en veux énormément. Kiki [Mladenovic] est extrêmement déçue, elle est triste, touchée, parce qu’elle y croyait, et nous aussi. Elle a bien compris qu’elle n’aurait pas dû réagir de cette manière. On n’est pas ses ennemis", a-t-il expliqué au journal L'Équipe. S'il comprend "qu’on puisse être enragée, triste, déçue et qu’on puisse en vouloir à la terre entière. On peut aussi s’en vouloir à soi-même", il avoue sa gêne face au fait que les "propos tenus pointent du doigt uniquement la Fédération, alors qu’il me semble que nous ne sommes pas seuls responsables de la défaite".

Concernant la couleur des tenues, le DTN a expliqué dans les colonnes du quotidien sportif que la fédération avait "vérifié à deux reprises, auprès de la fédération internationale (ITF), que les tenues bleu ciel et blanc pouvaient bien jouer ensemble [...] Depuis un an, nos interlocuteurs pour les Jeux, c’était l’ITF, voilà le problème. On a eu un mail d’excuse de leur part. À l’ITF, ils nous disent qu’ils pensaient qu’il y aurait [à Rio, ndlr] la même souplesse [à propos des couleurs], d’où leurs réponses positives".

à lire également
L'Américaine Sofia Kenin a remporté "l'Open 6ème Sens - Métropole de Lyon" ce dimanche au palais des sports de Gerland, à Lyon. Elle a battu en finale l'Allemande Anna-Lena Friedsam (6-2, 4-6, 6-4).
Faire défiler vers le haut