Vénissieux : Picard dénonce la baisse des dotations de l'Etat

"Que vont devenir les politiques publiques de proximité ?". Dans un communiqué de presse, Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux, s'inquiète de la baisse des dotations de l'Etat. La dimiminution s'établit à 844 000 euros en 2014, soit 0,9 % des recettes de fonctionnement de la collectivité (94 millions en 2014). Pour autant, la tendance va se poursuivre et le manque à gagner serait de 7 millions en 2017 selon la municipalité.

Michèle Picard dénonce "'un véritable choc de restructurationn, d'austérité (...) Dans les faits, moins de ressources pour les villes, c'est moins de justice sociale, moins de service public en direction des familles, du 3e âge, du handicap, de la petite enfance, des écoles, de la culture, du sport...". L'édile lance une pétition auprès de ses concitoyens.

à lire également
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut