police
@Tim Douet

Lyon : une salle d’audience évacuée après l’annonce d’un jugement

Un Brondillant de 24 ans a été condamné ce lundi à 24 mois de prison, dont un avec sursis, par le tribunal correctionnel de Lyon, pour avoir gazé et frappé des policiers avec une barre de fer. Une décision qui a provoqué des tensions dans la salle d’audience.

La salle d'audience était bondée ce lundi après-midi au tribunal correctionnel de Lyon. Un jeune homme de 24 ans originaire de Bron y était jugé pour avoir pris part au cambriolage d'une entreprise située à Vaulx-en-Velin, ce week-end. Durant sa fuite face à l'arrivée des forces de l'ordre, il avait utilisé du gaz lacrymogène et frappé les policiers avec une barre de fer, fracturant au passage le nez d'un policier et et en blessant deux autres.

Il a été condamné à 24 mois de prison, dont un avec sursis. Une condamnation qui a fait se lever la salle. Quelques personnes ont essayé de s'approcher du box des accusés pendant que d'autres avaient des échanges physiques et verbaux virulents avec les policiers présents. Les juges se sont alors retirés, le temps que la salle recouvre son calme à l'aide de renforts. Aucun blessé n'est à signaler.

1 commentaire
  1. mjlyon69 - 13 janvier 2016

    BonjourIl y a deux articles dans la presses lyonnaise à ce sujet, mais aucun n'est assez clair je trouve.On parle de deux ans de prison dont un avec sursis. Cette peine n'est pas logique en générale le sursis est plus grand que la peine de prison. De plus, lorsque des policiers sont attaqués les peines sont généralement plus lourdes. J'aimerais donc savoir ce qui s'est passé à l'audience ... Enfin 'quelques personnes ont essayé de s'approcher du box des accusés pendant que d'autres avaient des échanges physiques et verbaux virulents avec les policiers présents' j'en déduis que le public n'était pas choqué de la petitesse de la peine mais était là pour en découdre. Est-ce la vérité ? Si oui je trouve ça très choquant dans un état de droit.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut