Quartier Grôlée porte ouverte
© Camille Padilla

Dossier Grôlée : Christophe Fournage, un acteur clé

Christophe Fournage, ancien président des Docks Lyonnais lors de la vente de la rue Grôlée au fonds d’Abu Dhabi, aujourd’hui gestionnaire des actifs immobiliers de la même rue, semble parfaitement maîtriser les arcanes du grand-duché du Luxembourg. Zoom sur un acteur clé de l’affaire Grôlée, étudiée par le tribunal de commerce de Lyon ce lundi 2 mars.

“C’est un opportuniste, un homme de paille qu’on met sur les gros coups et qui empoche, au passage, de grosses coms.” Son nom a fuité dans les médias marseillais. D’abord dans le mensuel satirique Le Ravi, en avril dernier, puis dans La Marseillaise, en décembre.

Le gros coup, c’est la vente du siège de la SNCM (Société nationale maritime Corse Méditerranée), qui assure les liaisons régulières depuis la France continentale vers la Corse, la Sardaigne, l’Algérie et la Tunisie et dont l’État est actionnaire à hauteur de 25 %. En se faisant entremetteur, via des montages juridiques pour le moins exotiques, Christophe Fournage a touché 1 million d’euros.

Arcanes luxembourgeois

En février 2012, les 30 000 m2 Art déco boulevard des Dames, dans le quartier de la Joliette, du siège de la SNCM sont vendus 15 millions d’euros à ANF-Eiffage. En fait, raconte Jean-François Poupelin du Ravi, la SNCM aurait pu espérer 4 millions de plus. Car ANF-Eiffage a signé un chèque de 19 millions. Mais pas au profit de la SNCM.

Explication : les deux poids lourds de l’immobilier se sont fait devancer par un sombre inconnu, Gaston Holding, une société de droit luxembourgeois sans activité ni fonds propres. ANF et Eiffage voulant absolument racheter les bâtiments, ils ont été obligés de négocier avec Gaston Holding, alors dirigé... par Christophe Fournage.

Très peu d’informations circulent sur cet homme de 66 ans. Les seuls renseignements qu’on ait sur lui sont de type légal, issus du registre du commerce et des sociétés. Christophe Fournage est à la tête de nombreuses sociétés, en France et au Luxembourg : il y a Premium Capital, spécialisée dans le secteur des activités des marchands de biens immobiliers, et Premium Capital II, qui exploite un site de production de combustibles gazeux à Berre-l’Étang, dans les Bouches-du-Rhône. Les deux sociétés sont chapeautées par la société de droit luxembourgeois Premium Capital Holding Luxembourg, dont il est le président.

Christophe Fournage dirige aussi Firce Capital, gestionnaire d’actifs immobiliers (170 000 m2 de bureaux et de commerces en France, dont 15 800 m2 rue Grôlée), les SCI Jacquemin I et II et un autre holding enregistré dans le grand-duché du Luxembourg, Castel Holding.

Des jeux à l’immobilier off-shore

Avant d’exceller dans l’immobilier, Christophe Fournage a d’abord conseillé la Française des Jeux. Il a ensuite été directeur général de la société anglaise d’édition de jeux vidéo SciGames. Puis il est passé dans le secteur des télécommunications comme directeur général de filiales françaises de Corvis, une start-up franco-américaine spécialisée dans les équipements optiques.

En 2004, il est nommé managing director de Colony SAS, la branche française d’un fonds d’investissement américain spécialisé dans l’immobilier il est aussi responsable de la comptabilité et du reporting pour les opérations européennes. En 2012, il est nommé directeur général des Docks Lyonnais.

Cet article est extrait de notre dossier sur la bataille judiciaire de la rue Grôlée, paru dans Lyon Capitale-le mensuel 740 (janvier 2015).
Lire aussi : “Grôlée : bataille judiciaire autour du quartier fantôme

Faire défiler vers le haut