Lavoir public

Une semaine de hacking au Lavoir

Alors que s’est ouvert ce lundi le procès de Bradley Manning, ce militaire qui avait transmis à WikiLeaks des centaines de milliers de documents classés secrets sur l’armée américaine, festival de “hacking” au Lavoir Public.

Le hacker, en jargon informatique, est un spécialiste des systèmes de sécurité, donc des moyens de les déjouer. Pas nécessairement politisés (ni bien intentionnés), les hackers font régulièrement les gros titres. À l’image du mouvement “hacktiviste” Anonymous, certains d’entre eux mettent un point d’honneur à défendre la liberté d’expression (sur la Toile et en dehors), à tel point que la notion de “hacking citoyen” est fréquemment invoquée pour justifier leurs pratiques.

Le Lavoir Public, lieu de création pluridisciplinaire lyonnais, propose cette semaine des interprétations artistiques et ludiques autour du hacking : bidouillages d’objets obsolètes auxquels on souhaite donner une utilité nouvelle, démonstration de bodypad (le corps comme manette de jeu), œuvres réalisées à partir d’imprimantes domestiques et autres arts numériques, ainsi que des conférences sur le sujet.

Un documentaire retraçant le procès des créateurs de Pirate Bay – plus grand serveur de partage de fichiers au monde – sera également projeté dans le cadre du festival. On y suit, sur plusieurs années, trois membres clés du site suédois, quelque peu dépassés par les événements. Bien loin du militantisme, le documentaire n’hésite pas à montrer les côtés sombres de Pirate Bay, dont les liens financiers entretenus avec un proche de l’extrême droite suédoise. Un documentaire éclairant.

Le festival rendra aussi hommage au militant de l’Internet Aaron Swartz, qui s’est suicidé le 11 janvier dernier. Alors qu’il avait mis à disposition des internautes plus de 4,8 millions d’articles scientifiques, il encourait en cas de condamnation jusqu’à 35 années de prison et 1 million de dollars d’amende.

-----

Hacking Festival. Du 4 au 7 juin, au Lavoir Public, 4 impasse Flesselles (Lyon 1er). Entrée gratuite.

à lire également
Le Dernier Métro – Adaptation et mise en scène Dorian Rossel © Carole Parodi
Le talentueux metteur en scène suisse Dorian Rossel propose une adaptation théâtrale du Dernier Métro de François Truffaut. Le film rejoué au théâtre, une forme qui se répand.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut