Exposition Lyon l'italienne
© Archives municipales

Lyon l’italienne : un voyage au cœur de l’histoire

Les Archives municipales proposent jusqu’au 20 décembre, une exposition retraçant l’histoire des immigrés italiens à Lyon depuis le XIXe siècle.

Exposition Lyon l'italienne ()

© Archives municipales

La ville de Lyon accueille depuis deux siècles les Italiens, qui aujourd’hui sont les immigrés les plus nombreux (10 % de la population lyonnaise). Jean-Luc Ochandiano, historien et auteur de l’ouvrage Lyon à l’italienne, nous conte l'histoire de l’immigration transalpine au fil des époques, en collaboration avec les intervenants des Archives municipales. “Il s’agit de transmettre la mémoire des Italiens à la jeune génération”, confie-t-il.

Grâce aux commentaires sonores, le visiteur se laisse embarquer au cœur d’un récit souvent méconnu. L’occasion de “dépoussiérer” les papiers d’identité de l’époque, ressortir les vieux services de vaisselle et découvrir le mobilier traditionnel.

Les plus vieilles familles d’immigrés ont accepté d’exposer leurs biens et collections de cette période. Dès les premiers pas, la bella vita est mise à l’honneur.

Cette rétrospection nous amène également au cœur des drames de l’époque

Sacco Vanzetti

© Archives municipales

Car, “bella, la vie ne l’était pas toujours”, déclare un immigré de Sicile marqué par les années pendant la visite. Chaque histoire a son lot de souffrance et les Italiens n’y ont pas échappé. Un accent bouleversant est mis sur les drames vécus, comme la xénophobie anti-italienne. Ainsi, après l’assassinat du président Carnot par l’anarchiste italien Caserio à Lyon le 24 juin 1894, un sentiment de rejet voire de haine s’est développé envers les immigrés italiens de la région. De nombreuses photographies, textes et lettres en témoignent.

Le voyage se poursuit avec les figures emblématiques italiennes qui ont fortement contribué à développer la ville. De l’importation de la soierie par Turqueti à l’invention du staff (moulage en plâtre) par les frères Mazzoni en passant par la famille Nardonne, glaciers de père en fils depuis 1899, les visiteurs peuvent admirer les créations artistiques comme les peintures, les sculptures ou encore les mosaïques anciennes.

Diverses reconstitutions, telles les célèbres mosaïques de la salle Rameau, illustrent les propos des intervenants, donnant à l’exposition un réalisme frappant.

Les immigrés d’origine italienne présents ont admiré avec fierté et émotion leur héritage.

Pendant six mois, les amoureux de l’Italie vont se voir proposer des conférences, des spectacles, des projections, des visites, des journées d’étude…, de quoi être incollable sur l’histoire d’il bel paese.

Plus de 400 personnes ont répondu présent lors de l’inauguration de “Lyon l’italienne”, le 15 avril. Un réel succès : les Archives n’avaient pas vu un tel afflux depuis leur inauguration, il y a quinze ans.

Lyon l’italienne – Du 16 avril au 20 décembre 2014, du mardi au samedi 13h-18h, aux Archives municipales de Lyon.

à lire également
D’expositions en concerts, en passant par des représentations de théâtre et la traditionnelle Vogue des Marrons, retrouvez une sélection des activités à faire ce weekend. Secrets de bijoux Le Palais de la Bourse accueille une exposition de bijoux précieux (lire ici). Près de 300 pièces sont présentées. Organisée par Francéclat - comité professionnel de développement […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut