Touraine
© Tim Douet

Touraine (PS)en passe de révolutionner le don d'organes

La Commission des Affaires Sociales de l’assemblée nationale a voté vendredi un amendement à la loi de Santé déposé par Jean-Louis Touraine qui pourrait permettre d'augmenter de 25 % le don d'organe en France.

Déposé par le député de la 3e circonscription de Lyon, le professeur de médecine Jean-Louis Touraine (PS), et "soutenu par des députés de gauche comme de droite" , cet amendement prévoit de mettre en place un registre des refus de don d'organes en France. Toute personne n'étant pas inscrite sur ce registre pourra ainsi donner ses organes après sa mort, à partir de 2018. Les refus de prélèvement, non justifiés par une inscription personnelle préalable sur ce registre disparaîtront. "Cela donnera ainsi pleinement à chacun le choix de se prononcer en faveur ou en défaveur du don d’organes, avec pour résultat un taux de prélèvements qui devrait augmenter de 25 %" à partir du 1er janvier 2018, affirme le député.

Rappelons que la probabilité de recevoir une greffe d’organe est 3 fois plus élevée que celle de donner un organe puisqu’en moyenne 3 organes (par exemple 2 reins et 1 foie) sont prélevés et permettent de sauver 3 malades distincts à chaque prélèvement.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut