J-J Queyranne : “Les Auvergnats vont se sentir lyonnais”

Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional, est revenu sur le mariage entre l’Auvergne et Rhône-Alpes, lors d’un entretien ce matin dans son bureau. Consulté la semaine dernière par Manuel Valls, il se félicite de cette fusion, prône un développement des compétences et évoque même un pouvoir législatif donné aux régions en matière de tourisme ou d’économie.

Jean-Jack Queyranne est l'un des socialistes qui approuvent la réforme territoriale lancée ce lundi soir par François Hollande et Manuel Valls. Le président du conseil régional Rhône-Alpes a été consulté la semaine dernière par le Premier ministre à ce sujet. Aujourd'hui, il souhaite élargir les compétences des régions, ce qui devrait être prévu dans la loi sur la réforme territoriale débattue à la rentrée 2014. Par ailleurs, pour réaliser une "véritable décentralisation", les régions devraient, selon lui, se doter d'un pouvoir législatif en matière de tourisme ou même d'économie.

En 2015, Jean-Jack Queyranne réaffirme sa volonté de se présenter à nouveau, "un nouveau challenge avec cette nouvelle région", alors que son homologue auvergnat a décidé de ne pas se représenter.

4 commentaires
  1. Collombitude - 4 juin 2014

    J'espère que le citoyen lambda n'est pas oublié, plus on décentralise, plus on fait plaisir aux barons locaux, plus le pouvoir s'éloigne du citoyen, revenons au suffrage direct pour chacun des barons, et donnons plus de pouvoir aux communes, ou alors développons le référendum citoyen, à bas l'oligarchie, vive la démocratie. Ils se font plaisir mais oublient le peuple!

  2. stivostine69 - 4 juin 2014

    Non mais c'est sur, Mr Queyranne, les habitants du cantal vont se sentir lyonnais ...Et vous allez bientôt vous sentir vous a la retraite.

  3. bruitdevert - 4 juin 2014

    La haute Ardèche fait bien partie de Rhône Alpes, le Cantal en est très proche en bien des domaines...l'important est de trouver des synergies et dans cette diversité de territoires. http://bruitdevert.fr/2014/06/rhone-alpes-auvergne-une-synergie-a-trouver/

  4. anibal - 4 juin 2014

    Je suis ne a Lyon , mais je me suis pose dans le puy de dome, loire, isere, et peu importe encore ou je me retrouverai, si un ensemble de personne est suffisament inteligent pour construire une communaute repondant a l attente des gens du fin fond de la haute loire ou de l ardeche comme a grenoble, pourquoi pas! Nous faisons beaucoup de bruit alors que les veritables problemes sont bien ailleurs! Des economies? La situation du moment n attent elle pas autre choses?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut