14993046467_596cf0bdd3_z
CC BY 2.0 Frédéric Bisson

Bouches d'incendie : piscines sauvages en banlieue lyonnaise

Ouvrir les bouches incendie pour se rafraîchir : une idée qui semble traverser l'esprit de plus en plus de jeunes ces derniers jours. À Bron, Villeurbanne ou Vénissieux, ces dégradations se multiplient et commencent à alerter les élus locaux.

Pour faire face à la canicule dans l'agglomération, plusieurs jeunes de la banlieue lyonnaise se sont amusés à transformer les bornes incendie en véritable geyser. Des litres d'eau potable sont ainsi déversés dans les rues entraînant un immense gaspillage. Cette pratique, si elle s'éternise, pourrait entraîner des coupures d'eau et fragiliser les possibilités d'intervention des pompiers d'après France 3 Rhône-Alpes. Pour l'ouverture d'une bouche d'incendie réservée aux soldats du feu, la loi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

À Bron, l'opposition monte au créneau

Bron fait partie des communes particulièrement touchées par ces baignades de rue improvisées. Les Républicains se sont indignés contre le manque de réaction de la maire PS de Bron Annie Guillemot. Dans un tweet virulent, le conseiller Marc Dubief appelle à la mobilisation des élus de droite « pour rétablir l'état de droit » au sein de la ville. Son homologue Yann Compan, quant à lui, réclame par voie de communiqué un arrêté assorti d'une amende de 9000 euros soit le prix de 2000 m³ d'eau pour l'ouverture d'une borne incendie. Les pompiers du Rhône ont recensé une quinzaine d'incidents de ce type depuis la semaine dernière. Le phénomène devrait cependant s'essouffler avec la fin des températures caniculaires sur la Métropole annoncée pour cette fin de semaine.

à lire également
© TF
Nouvel épisode dans le blocage des facultés lyonnaises. Après un début de mobilisation plutôt calme à l'Université Lyon 2, le mouvement est en passe de se durcir. Ce mardi, ils étaient environ 250 sur le campus de Bron à voter un blocage illimité, sur place, mais aussi sur les berges du Rhône. À l'assemblée générale […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut