L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1

Aéroport de Lyon : la privatisation va bon train

Le projet de cahier des charges pour la privatisation des Aéroports de Lyon a été transmis aux actionnaires locaux. Les demandes formulées par la métropole ont “bien été entendues” par Emmanuel Macron, selon Gérard Collomb.

Évoquée pour la première fois en 2011, sous Nicolas Sarkozy, la privatisation de la société des Aéroports de Lyon semble prendre un coup d'accélérateur. L'Etat souhaite céder ses parts (60 %) à l'automne prochain, Emmanuel Macron vient de transmettre un projet de cahier des charges.

L'idée est de recueillir l'avis de chacun avant de lancer la procédure d'ouverture du capital. Chacun, ce sont ceux qui détiennent les 40 % restants de l'aéroport, à savoir : la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la métropole de Lyon/Saint-Etienne/Roanne, la région Auvergne-Rhône-Alpes, la métropole de Lyon et le département du Rhône.

La garantie d’être consulté

Parmi eux, les prétendants au titre d'actionnaire majoritaire de la troisième plateforme aéroportuaire nationale ne semblent pas faire consensus. C'est le cas par exemple de Genève Airport. Gérard Collomb craint que la plateforme genevoise n'étouffe l'aéroport lyonnais, tandis qu'Etienne Blanc, premier vice-président du conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes, pense que les deux aéroports sont "complémentaires".

Emmanuel Macron s'était donc engagé à consulter la métropole de Lyon et les autres actionnaires locaux. Selon Gérard Collomb, le projet envoyé le 1er février tient compte des demandes formulées par la métropole, notamment une contribution envoyée en novembre dernier pour décrire leur "vision des enjeux et des objectifs de la privatisation des Aéroports de Lyon".

Gérard Collomb poursuit en déclarant que l'"on peut dire que nous avons été entendus par le ministre de l'Economie”. Le document transmis établit et précise la procédure à suivre pour la consultation des candidats intéressés pour devenir l'actionnaire majoritaire. Il précise également les modalités d’association des actionnaires locaux dans cette procédure et garantit qu'ils pourront s’exprimer sur les projets des candidats.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut