immobilier
© Tim Douet

10 ans d'immobilier à Lyon : les quartiers en plein boom

En 2013, les prix de l'immobilier ancien n'ont quasiment pas progressé à Lyon, tandis qu'ils baissaient au cours du premier trimestre 2014. Une analyse sur dix ans permet de prendre la mesure des métamorphoses de la ville au long cours.

Lyon, les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet

© Tim Douet

Les prix de l'immobilier ancien sont à l'arrêt à Lyon : ils n'ont progressé que de 1,6 % au cours de l'année 2013, selon les dernières statistiques du notariat. Acheter un appartement coûte en moyenne 3270 euros par m2. La tendance des premiers mois de 2014 est défavorable : les prix baissent de 1 à 4 % dans le Rhône et à Lyon. Les professionnels, moroses, s'attendent à une année à l'avenant. Sur cinq ans, les prix n'ont évolué que de 18,2 %, intégrant les récentes phases de repli, tandis qu'ils ont plus que doublé en dix ans (+ 102,6 %), en comptant les années de fièvre, au milieu des années 2000.

Deux secteurs à plus de 4000 euros le m2

En 2013, deux quartiers se négociaient à plus de 4000 euros le m2 : Tête d'Or / Saxe et Presqu'Ile. A l'opposé, seul le plateau de la Duchère se revendait à moins de 2000 euros le m2. Pour autant, les appartements s'y sont renchéris en un an de 15,8 % - un record cette année. Cette progression s'explique par la revente d'appartements neufs, achetés depuis le renouvellement urbain du Quartier. Or ceux-ci coûtent autrement plus cher que les anciens logements hérités des années 60.

Une analyse sur dix ans permet de prendre la mesure des métamorphoses de la ville. En tête, les Terreaux ont radicalement changé d'image, le fruit d'une attention particulière de la municipalité au début des années 2000 qui a notamment installé des caméras de vidéosurveillance. Par contagion, les Pentes en ont bénéficié, ainsi que d'opérations d'embellissement, notamment le long de la montée de la Grande Cote. Charlemagne a été boosté par la Confluence voisine, et la gare de Vaise a pleinement profité de l'arrivée du métro (en 1997), du dynamisme entrepreneurial du secteur voisin de l'Industrie et de nouveaux programmes immobiliers.

pentes ()

© Tim Douet

A l'opposé des quartiers perdent du terrain. Il s'agit notamment de ceux qui, bien que résidentiels, souffrent d'une mauvaise desserte en transport en commun et d'un relatif isolement. Point-du-Jour accuse le coup, avec une progression de 60,9 %. Lui faudra-t-il un métro pour se relancer ?

Les quartiers qui se sont le plus valorisés :

Terreaux : + 142,4 %

Gare de Vaise : + 138,9 %

Charlemagne : + 124,3 %

Pentes : + 122 %

Les quartiers qui se sont le moins valorisés :

Préfecture / Jussieu / Les Halles / Bonnel : + 89,4 %

Saint-Irénée : + 79,7 %

Saint-Rambert : + 79,7 %

Point-du-Jour : + 60,9 %

Secteurs

Prix au m2

variation sur 1 an

variation sur 10 ans

Tête d'Or / Saxe 4240 € + 5,1 % +112,4 %
Presqu'Ile 4070 € - 1,70 % +112,8 %
Brotteaux 3970 € + 4,70 % +120,2 %
Bourse 3800 € + 0,2 % +113,2 %
Vieux Lyon 3800 € + 4,2 % +109 %
Croix-Rousse centre 3770 € + 5 % + 104,9 %
Pentes / Croix-Rousse 3630 € - 1 % + 122 %
Terreaux 3610 € +0,5 % + 142,4 %
Préfecture / Université 3590 € +4,9 % + 115 %
Croix-Rousse / Plateau 3540 € +3,8 % + 90,3 %
Fourvière 3430 € +5,5 % + 118,6 %
Guillotière 3370 € +4,2 % + 114,9 %
Part-Dieu centre 3320 € +1,2 % + 115,2 %
Lacassagne 3240 € +1,3 % + 97,3 %
Charlemagne 3240 € -0,6 % + 124,3 %
Montchat 3240 € +5,7 % + 96,1 %
Montplaisir / Grange-Blanche 3240 € +1,2 % + 101,1 %
Bellecombe 3230 € -1,8 % + 97,4 %
Préfecture / Jussieu / Les Halles / Bonnel 3050 € +1,5 % + 89,4 %
Vaise centre 2930 € -3,5 % + 116,3 %
Gorge de Loup 2930 € +0,3 % + 105,7 %
Saint-Irénée 2920 € +8,7 % + 79,7 %
Gerland 2790 € +1 % + 95,8 %
Saint-Rambert 2770 € +0,2 % + 79,7 %
Gare de Vaise 2670 € +2,4 % + 138,9 %
Point du Jour 2530 € -2,8 % + 60,9 %
Etats-Unis Mermoz 2370 € -2,1 % + 93,7 %
Plateau Duchère 1840 € +15,8 % + 95,9 %
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut