Lyon urban trail
©Gilles Reboisson

Lyon Urban Trail : la journée du patrimoine en mode running

10 000 coureurs sont attendus ce dimanche à l'une des cinq courses du Lyon Urban Trail, la course à pied urbaine la plus ancienne et la plus réputée de France.

 

Lyon urban trail ()

©Gilles Reboisson

"Pourquoi ces couillons courent-ils ? Pourquoi se punissent-ils de manière si brutale, sans le moindre prix à la clé ? Quel est donc cet instinct taré qui pousse huit mille individus a priori censés à se lever à [6] heures du matin pour arpenter à grande vitesse les rues de [Lyon] sur [35] kilomètres pète-couilles dans une course que moins d’une douzaine d’entre eux ont la moindre chance de gagner ?".

C'était il y a 27 ans.Le reporter américain Hunter S. Thompson (auteur du destroy « Las Vegas Parano ») se voyait charger par Running Magazine – contre une grosse rémunération - de couvrir le marathon d'Honolulu*.

Réponse de Sébastien Spehler, 29 ans, 1,69m pour 58 kilos : "parce que c'est chouette !" (lire son interview). Le trailer alsacien, détenteur du record de vitesse du Lyon Urban Trail (14,87 km/h pour le parcours long) qui prendra le départ dimanche vers une deuxième victoire, ne contentera certainement pas Thompson qui commençait la journée par un bol de Chivas Regal et quelques amphètes.

Barres Energize et PowerGels

Comme aime à le répéter les gentils organisateurs (les biens nommés Extra Sports), "Lyon Urban Trail c’est un peu la version revisitée des journées du patrimoine... runnings aux pieds."

En vrac, la place Saint-Jean (plus ancienne place de Lyon) classée au patrimoine mondial Unesco, l'escalier Prunelle en couleurs, les Subsistances, le méconnu "casse-pattes" de la rue Joséphin Soulary, le théâtre antique de Fourvière, le Chemin Vert, le Fort Vaise et le site de l'Ecam – tous les trois exceptionnellement ouverts pour la course - la sévère montée Nicolas de Lange et ses 563 marches, l'ancienne piste de la Sarra, la montée (13,25 % de pente) du Gourguillon et ses deux maisons à galeries de bois...

Cinq formules sont proposées – allant du 35 km, l'épreuve reine, avec ses 6 000 marches, et ses 1 500 mètres de dénivelé positif au 10 kilomètres rando en passant par le 14 kilomètres, explosifs, et ses deux collines.

Au total, 10 000 "couillons" prendront le départ dimanche place des Terreaux, à l'endroit même où, pendant la Révolution française, la guillotine fonctionnait à plein régime. Les temps changent.... bien que Hunter S. Thompson eut certainement jugé qu'il s'agisse toujours d'une peine de mort.

* Le Marathon d'Honolulu. Hunter S. Thomson.Tristram, 2012 (The Curse of Lono, 1983).

 

Lyon urban trail ()

©Lyon Capitale
à lire également
330 kilomètres, 24 000 mètres de dénivelé positif, le Tor des Géants, ans la vallée d'Aoste, est considéré comme l'une des courses d'ultra trail running les plus exigeantes de la planète. Un Savoyard vient de le boucler. 93 heures 31 minutes. C'est le temps ahurissant qu'a mis Thierry Ador, du club de Meribel Sport Montagne, […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut