UberPOP interdit à Lyon

Le préfet du Rhône Michel Delpuech a interdit ce jeudi le service UberPOP.

UberPOP à Lyon, c'est terminé. Enfin, en théorie... Le préfet du Rhône Michel Delpuech a signé un arrêté interdisant l'activité de transport de personnes de type UberPOP dans le département du Rhône.

Dans un communiqué, il indique avoir pris cette décision pour des raisons de sécurité "suite à des incidents constatés entre chauffeurs de taxi et particuliers, adhérents de l'application UberPOP".

Les services de la préfecture pointent également l'absence de formation de ces chauffeurs : "Il a été relevé par ailleurs que la sécurité des personnes transportées dans un véhicule Uber Pop n'est pas assurée car la qualification et la formation des conducteurs ne sont pas garanties, non plus que les conditions d'assurance". Suite à cette interdiction, les contrôles devraient être renforcés. Cette décision cherche à calmer la grogne des chauffeurs de taxis, mais une nouvelle pourrait bien voir le jour, celle des clients.

4 commentaires
  1. pinpin - 18 juin 2015

    Un utilisateur du service UBER peut noter son chauffeur. Rien que par ce seul détail, on se sent beaucoup plus en sécurité dans un UBER que dans un taxi, le service est incomparable.Les taxis font preuve de violence envers les adhérents de l'application UBERPOP et ont leur donne raison? Mais c'est n'importe quoi, on donne raison à la violence.UBER c'est l'innovation en terme de transport, soit les taxis s'adaptent, soit ils dégagent.

  2. Snap - 19 juin 2015

    Sauf que Lyon n'est plus dans le Rhône, mais dans la Métropole de Lyon... Et le préfet n'a aucune autorité sur la métropole de Lyon, excepté pour les services d'archives et les pompier qui restent en commun. Donc cet arrêté n'a aucune valeur juridique à Lyon. C'est quand même hallucinant que des 'journalistes', et je met des gros guillemet, d'un journal appelé Lyon Capitale, ne soit pas au courant de la collectivité territoriale dont dépend Lyon.

  3. Snap - 19 juin 2015

    Edit : après vérification, Michel Delpuech n'est pas que le préfet du Rhône mais cumule également la fonction de préfet de la région Rhône-alpe. Donc il a effectivement autorité sur la métropole de Lyon. Cependant, le seul site officiel sur lequel l'arrêté est mentionné est celui de la préfecture du Rhône (rhone.gouv.fr) (rien sur celui de la région (rhonealpes.fr), rien sur celui de la métropole (grandlyon.com). Et sur rhone.gouv.fr, je cite 'Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-Alpes a pris ce jour un arrêté portant interdiction de l'activité de transport de personnes de type UberPop dans le département du Rhône'. Donc a priori l'arrêté ne concerne absolument pas Lyon. Votre source sur l'arrêté ?

  4. Florent Deligia - 19 juin 2015

    Bonjour, la circonscription administrative de l'Etat reste le Rhône (département du nouveau Rhône et Métropole).L'arrêté concerne l'ensemble de ce territoire.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut