far cry 4

Test de Far Cry 4 : le 3 en moins bien sur PS4 et Xbox One ?

TEST – Après les déceptions Watch Dogs et Assassin’s Creed Unity, Ubisoft tente de convaincre avec Far Cry 4 sur PC, PS4, PS3, Xbox 360 et Xbox One (rien que ça !). Le jeu parvient-il à s’imposer comme une excellente suite ou n’est-il qu’un pseudo-remake du 3 en moins bien ?

Sorti en 2012, Far Cry 3 fut une excellente surprise. Malgré un héros en retrait et transparent, le jeu s'en est sorti avec les honneurs grâce à des méchants emblématiques ainsi qu'une île paradisiaque qu'il était possible de visiter librement. Far Cry 3 possédait également plusieurs niveaux de lecture, dont un "méta", utilisant habilement le fait qu'il s'agissait avant tout d'un jeu vidéo.

Deux ans plus tard, la franchise est de retour avec un nouveau lieu à parcourir : Kyrat, une province fictive dans l'Himalaya. Adieu l'océan Pacifique et sa jungle, place à la montagne. Dans la peau d'Ajay Ghale, héros transparent bis, le joueur va devoir lutter contre le despote Pagan Min. Il ne faudra pas chercher plus loin en terme de scénario, les choses étant claires dès le début et surtout très manichéennes : vous êtes le gentil, venu tuer les méchants. Pour la subtilité, il faudra repasser. Après tout, les Far Cry sont surtout l'occasion de visiter de belles régions en vue subjective, tout en éliminant tout type de menace, du simple soldat à la créature sauvage.

Un beau jeu

Sur le plan esthétique, Far Cry 4 ne déçoit pas, bien au contraire. Après un Assassin's Creed Unity capable de souffler le chaud et le froid et un Watch Dogs loin d'être aussi beau en vrai que dans les vidéos, Far Cry 4 fait figure de réussite graphique.

Testé sur PS4, le jeu s'en sort très bien, même si l'on regrettera parfois un brouillard un peu artificiel, pour cacher une distance d'affichage réduite. La région de Kyrat est toujours un enchantement pour les yeux. Assassin's Creed Unity était bourré de bugs et méritait quelques semaines (mois ?) de développement supplémentaire. Far Cry 4, lui, ne manque pas de finitions.

Enfin, Ubisoft nous propose un jeu loin d'être bâclé sur le plan technique, qui devrait rester une référence graphique pendant quelque temps. Pour faire simple, il s'agit de l'un des plus beaux FPS en monde ouvert et l'on en viendrait presque à vouloir un mode randonnée où il serait possible de se balader librement pour observer la nature et les animaux sans devoir rencontrer des ennemis.

Gros bémol cependant, pour les amateurs de tourisme virtuel, les phases d'escalade à l'aide d'un grappin sont tout simplement ratées et frustreront plus qu'autre chose.

La vie et le vide

La grande carte de Kyrat marque l'esprit du joueur grâce à la richesse de la vie qui la parcourt. On retrouve bien sûr les traditionnels ennemis, pas très malins en phase de combat, mais toujours à vaquer à leurs occupations. Comme dans le troisième opus, les animaux sont aussi largement présents sur la carte, n'hésitant pas à attaquer le joueur lorsqu'ils se sentent menacés.

Missions secondaires et autres défis permettront d'explorer ce monde en parallèle d'une quête principale loin d'être parfaite. Le problème est sans doute là : Far Cry 4 est à la fois plein de vie lorsque l'on se penche sur son environnement et terriblement vide d'un point de vue scénaristique. Les apparitions du méchant Pagan Min sont trop rares et ses soldats ne dépassent jamais le stade de cibles génériques. On finit par avancer sans réelle conviction dans l'histoire, préférant aller explorer le monde plutôt que de subir un scénario peu convaincant. Heureusement, le voyage n'est pas ennuyeux et l'aventure se bouclera en une quinzaine d'heures en ligne droite. Il sera possible de monter à la trentaine d'heures pour tout finir.

Far Cry 3.5

Superbe bac à sable, mais scénario en retrait, Far Cry 4 ne parvient pas à dépasser son illustre grand frère. Pis, il donne régulièrement l'impression de ne pas être une suite à part entière, mais un simple épisode 3.5. Ceux qui ont déjà fait Far Cry 3 auront un sentiment de redite en moins bien. Pour tous les autres, ce quatrième épisode sera un véritable petit délice à parcourir et leur donnera envie de se tourner vers le troisième épisode pour prolonger le plaisir.

Les deux histoires étant indépendantes, nous vous conseillons de découvrir la série dans cet ordre. Plus cohérent, mieux écrit et surtout toujours beau sur PC, Far Cry 3 reste la référence de la série.

Verdict

Le pire ennemi de Far Cry 4 est encore son troisième épisode. À cause d'un manque de nouveautés en terme de gameplay et de contenu, et d'un scénario sans grand intérêt, ce nouvel opus peine à s'imposer comme une suite à part entière. Le potentiel était bien là, notamment grâce à un méchant savoureux, mais Ubisoft a préféré ne pas prendre de risque.

Far Cry 4 reste un bon jeu, qui ravira les amateurs d'exploration comme ceux qui préfèrent l'action. On espérait que la série parviendrait à passer à l'étape supérieure, ce n'est tout simplement pas le cas. Pour la révolution, il faudra donc encore attendre. Mais le plaisir est bien au rendez-vous, surtout pour ceux qui n'ont jamais goûté à Far Cry 3. Bienheureux sont ceux qui ne commenceront pas le 4 pour finir par le 3.

Test effectué sur la version PS4, le multijoueur n'étant pas encore totalement opérationnel. Une mise à jour de l'article sera effectuée dans les prochains jours.
à lire également
Pas d'image
Ce lundi soir, la finale de la e-Ligue 1, championnat de France de FIFA 18, a opposé l’OL au LOSC. Résultat : Rafsou, le joueur de l’Olympique Lyonnais virtuel a remporté la victoire.
Faire défiler vers le haut