Test Catlateral Damage sur PC : le jeu vidéo où vous êtes un chat

Après Goat Simulator qui vous plaçait dans la peau d'une chèvre, I am Bread, le premier simulateur de tranche de pain de mie, voici Catlateral Damage : le jeu vidéo où vous êtes un chat. Découvrez notre test sur PC.

Catlateral damage ()

Depuis des millénaires, les chats sont secrètement les rois du monde. Les Égyptiens ont bien tenté de nous prévenir, en vain. Ces petites boules de poils mignonnes, capables d'être de bons comédiens, peuvent aussi être des destructeurs en puissance. Après tout, elles n'ont pas tort, vous auriez dû nettoyer leur litière depuis deux jours ! Les chats ont raison de vouloir se venger et vous allez les aider. Voici le postulat de base de Catlateral Damage sur PC, un jeu vidéo à la première personne qui place le joueur dans la peau d'un chat résolu à détruire un appartement.

Catlateral damage ()

Une simple démo devenue un vrai jeu vidéo

A l'origine, Catlateral damage était une simple démo, basée sur Nippy, le vrai chat du développeur. Le concept a rapidement fait le buzz, se transformant en véritable jeu vidéo commercialisé sur Steam depuis une semaine au prix de 9,99 euros. Pas de mensonge sur la marchandise : "Vous êtes un chat !", vous pouvez sauter, miauler, regarder autour de vous et surtout utiliser vos pattes pour pousser tout ce qui se trouve sur votre chemin et ravager un appartement à l'architecture générée aléatoirement. Il faudra dévaster les lieux avec efficacité et débloquer des améliorations pour espérer faire le plus de dégâts possibles avant la fin d'un compte à rebours. La maniabilité a le bon goût d'être excellente, permettant de faire tout ce que l'on souhaite sans de grandes difficultés.

Catlateral damage ()

L'esprit de Katamari

Terriblement répétitif en apparences, Catlateral damage est en réalité ultra fun. Des événements viendront pimenter la progression comme l'arrivée d'une souris dans l'appartement ou une coupure d’électricité. Avec des graphismes colorés et un effet dessin animé, Catlateral damage rappelle l'excellente série japonaise Katamari. Comparé à ce modèle, on regrettera parfois un manque de folie, ainsi qu'un contenu encore trop limité pour un jeu vendu à 9,99 euros. Personne ne passera de longues heures d'affilée sur ce titre, mais il deviendra très vite votre petit jeu favori de fin de journée, parfait pour se déstresser et faire ressortir toutes vos pulsions destructrices. Un mode Oculus Rift devrait arriver plus tard, histoire de devenir véritablement un chat !

Catlateral damage ()

Verdict

Catlateral damage ne révolutionnera pas le jeu vidéo et reste cher pour ce qu'il propose. Pourtant, malgré cette limite évidente, il réussit sans problème son objectif : offrir une expérience inédite, fun, et surtout qui permet de se détendre. La grande majorité des gens attendront que le prix du jeu baisse lors des soldes Steam tandis que les amateurs d'objet vidéo ludique non identifié n'hésiteront pas à tenter l'expérience. Catlateral damage pourrait même être remboursé par la sécu pour ses propriétés relaxantes et son action efficace contre toute déprime ! Miaou, gloire aux chats !

à lire également
fifa 18
Ce lundi soir, la finale de la e-Ligue 1, championnat de France de FIFA 18, a opposé l’OL au LOSC. Résultat : Rafsou, le joueur de l’Olympique Lyonnais virtuel a remporté la victoire.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut