MyVélo'v, la location d'un vélo à assistance électrique simplifiée à Lyon

Depuis fin juin, JCDecaux a lancé un service de location longue durée de Vélo'v à assistance électrique à Lyon. La procédure est désormais simplifiée pour pouvoir louer un MyVélo'v.

Les Lyonnais peuvent prendre les nouveaux Vélo'v au quotidien, mais ces derniers ne sont pas encore à assistance électrique et ne peuvent être privatisés. Depuis le 30 juin, sur demande de la Métropole de Lyon, le groupe JCDecaux propose des vélos à assistance électrique en location longue durée. Deux formules sont possibles : une mensuelle à 60 euros et une avec engagement d'un an à 50 euros par mois (les salariés peuvent demander à leur entreprise de prendre à leur charge 50 % de cet abonnement). Jusqu'à présent, pour bénéficier de ce service, il fallait passer par une procédure peu intuitive. Désormais, il est possible de s'inscrire simplement en ligne via une page dédiée. Le vélo en location est un modèle haut de gamme Lapierre, avec une autonomie de 50 à 60 km, des pneus anti-crevaison et freinage hydraulique.  Ces tarifs comprennent la mise à disposition du vélo pour 3 000 km/an, mais aussi un antivol pliant Abus, l'entretien et la maintenance dans les boutiques Cyclable de Lyon. En temps normal, le vélo est vendu autour de 2 400 euros.

L'offre de location lyonnaise est limitée à un an, la Métropole souhaite en faire un tremplin vers l'achat d'un vélo à assistance électrique. Il est préférable de souscrire l'assurance casse et vol à 5 euros par mois, sans elle, la caution demandée est de 1 250 euros, contre 400 euros assurance souscrite. De même, il sera obligatoire de stationner le MyVélo'v dans un lieu sécurisé entre 21h et 6h. En parallèle, la Métropole de Lyon propose une aide de 100 euros pour l'achat d'un vélo à assistance électrique, cargo ou pliable (lire ici). Largement au-dessus d'un Vélo'v classique, le modèle de Lapierre fait partie actuellement des références du marché. Cette offre devrait permettre à certains de savoir s'ils sont aujourd'hui prêts à passer de la location à l'achat d'un vélo avec les contraintes de sécurisation et d'entretien qui vont avec.

à lire également
Depuis le mois d’avril, les cyclistes ne cohabitent plus avec les piétons quai Sarrail. Sur cet axe reliant le parc de la Tête d'Or aux universités, une voie réservée aux vélos a été aménagée. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut