Lauren Groff - Les Monstres de Templeton

(Plon)
On connaît la puissance un peu tarte à la crème des premières phrases. Celle du premier roman de Lauren Groff n’est pas la moins intrigante : « Le jour où je revins à Templeton, en pleine disgrâce, le cadavre d’un monstre mesurant près de seize mètres émergea à la surface du lac Glimmerglass. »
Ce roman habité par la figure ectoplasmique de James Fenimore Cooper raconte le retour d’une jeune femme, Willy, dans sa ville natale de Templeton. Au cœur de ce concentré d’Amérique, celle de Stephen King et de Hawthorne, nourrie de mythes et de légendes, elle apprendra une vérité familiale surgie du fond du lac comme un cœlacanthe de mémoire.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut