Interview : Bruno Bonnell revient sur The Apprentice sans regret

Annulée au bout de deux soirs, l’émission The Apprentice a été un incident industriel pour M6. Contacté par Lyon Capitale, Bruno Bonnell revient sur ce programme où il cherchait un nouveau salarié.

Un million de téléspectateurs pour sa première soirée, 800 000 pour la seconde. L'émission de télé-réalité The Apprentice avec Bruno Bonnell est un échec pour M6, mais le patron lyonnais relativise. Entretien.

Lyon Capitale : Est-ce que vous regrettez d’avoir fait The Apprentice ?

Bruno Bonnell : Je n'ai aucun regret. C'est une déception si vous regardez l'audience, mais on a touché un million de personnes et ces gens étaient scotchés devant leur télévision du début à la fin. Ils sont revenus la semaine suivante, ce qui montre qu'on a réussi à les intéresser. Si on avait vu les courbes d'audience baisser durant l'émission, on pourrait se dire qu'on s'est planté, mais les gens sont venus et sont restés.

Les émissions sur le travail sont-elles mortes à cause de ce rejet ?

On a besoin d'émissions sur l'emploi à la télévision, c'est un vrai sujet. Je regrette que The Apprentice n'ait pas trouvé son public, mais le sujet reviendra, j'en suis sûr.

Ceux qui vous connaissent ne vous ont pas reconnu à l’écran. Jouiez-vous un rôle ?

Je ne jouais pas un rôle. La facette que je montre dans le programme est celle que montre un DRH quand il reçoit des candidats. Ils ont une pile de CV dont ils n'ont rien à faire. C'est la facette que je peux avoir quand je recrute. Par contre, c'était important de montrer que tout le monde a ses chances, que le mérite peut payer et que les diplômes ne font pas tout.

Les candidats n’étaient-ils pas trop caricaturaux ?

Au début, ils ont leur personnage, mais ce qui était intéressant c'est de voir comment les masques sont vite tombés, comment les candidats ont évolué. Regardez Nadia, qui a été critiquée par les internautes. Elle croyait que pour impressionner les autres, il fallait qu'elle soit une grande gueule. Elle ne se rendait pas compte des énormités qu'elle pouvait dire. À la fin, ce n'est plus la même personne. Elle a appris et changé. Ceux qui continueront de regarder l'émission sur la plateforme 6play verront comment tout cela va finir. Regardez la conclusion de The Apprentice en ligne, vous serez surpris.

Qu’allez-vous faire maintenant pour aider les gens à trouver du travail ?

Je lance un Mooc* gratuit le 20 octobre sur Trouverlejobdemesreves.com. Il faut arrêter de dire que l'emploi ou le travail sont des sujets tabous et donner envie aux gens d'entreprendre.

* Cours en ligne.
à lire également
bouchon trafic urbain
La M6 (ex-Autoroute A6) sera coupée à la circulation pendant quatre nuits cette semaine au nord de Lyon en raison de travaux. La fameuse autoroute qui passait en plein cœur de Lyon depuis des années va être transformée en boulevard urbain.
3 commentaires
  1. Gabrielle - 24 septembre 2015

    Pour une fois qu'une émission de téléréalité était plutôt intelligente, c'est bien dommage. Pas étonnant qu'il y ait autant de chômage et d'assistance en France. On ferait mieux de s'inspirer vraiment des pays anglo-saxons !

  2. SophieV - 25 septembre 2015

    oh c'est sûr ! au royaume du travail précaire, les borgnes sont rois.

  3. romy1270 - 28 septembre 2015

    Une émission intelligente où on apprend plein de choses et qui a captivée 800 000 personnes et que faute d'audimat, on nous supprime. J'ai envie de vous dire qu'il y a 800 000 personnes en France qui ont de l'ambition et qui ont envie de travailler sur 66 millions de français! Bravo les français!!! Il est clair que depuis un bon moment , nous régressons!!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut