Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet

Collomb et Blanc n’hébergent pas leur site à Lyon, mais un fait pire

À l'heure où les élus et candidats pour Lyon 2020 rabâchent inlassablement l'importance de "Lyon French Tech", ils sont parfois incapables de donner l'exemple d'un usage de l'écosystème numérique local. Gérard Collomb comme Étienne Blanc n’hébergent pas leur site Internet à Lyon, bien que l'un des deux fasse pire.

La campagne pour les élections municipales et métropolitaines de Lyon est déjà bien lancée et certains candidats ont déjà des sites Internet en ligne pour mobiliser militants, futurs électeurs et même colistiers.

Le candidat de la droite, Étienne Blanc avait frappé avec son site objectiflyon.fr. Gérard Collomb a embrayé avec prendreuntempsdavance.fr. Les deux candidats, présents pour l'inauguration du H7, lieu totem de la French Tech, et toujours prompts à faire des discours sur le soutien de l'écosystème numérique local, n’hébergent pourtant par leur site... à Lyon. Gérard Collomb a fait le choix du français OVH à Roubaix. De son côté, Étienne Blanc a opté pour Wix à San Francisco aux États-Unis.

Dès lors, si avec l'un, les données restent en France, avec l'autre, elles transitent via l'étranger, chose toujours délicate dans le monde de la politique et des opinions (même si Facebook et Google savent déjà tout de nous). Au-delà de l'aspect symbolique de ces choix, ils témoignent surtout du fait que les élus ne pensent pas toujours aux conséquences, faisant preuve d'une culture numérique parfois assez sommaire.

à lire également
Lyon la nuit – La rue de la République © Tim Douet
Ce dimanche 27 octobre, nous passerons à l'heure d'hiver et reculerons les horloges d'une heure. Alors que la fin du changement d'heure devait arriver en 2019, la mesure a été repoussée. Quand les passages heure d'hiver / heure d'été seront-ils supprimés ? Quelle est l'heure qui a été choisie pour l'instant ?
4 commentaires
  1. blachier romain - 21 mai 2019

    Pour Collomb je n'ai pas créé l'abonnement ovh qu existait avant que moi et les équipes prenions les choses en main. Mais j'ai continué ovh parce qu'ils disposent de dizaines de salariés sur Lyon avec ovh city lyon à la part dieu, participant ainsi à l'écosystème numérique lyonnais.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 21 mai 2019

    C'est vrai que le lieu d'hébergement de site internet, ça compte pour les données informatiques transmises aux pays étrangers.
    Mais il y a une autre face qui est à mon avis plus importante : est-ce que les sites respectifs sont "économes" en énergie ? (poids informatique).
    Et là, la page d'accueil du site de Monsieur Blanc pèse 12,7 Mo... c'est ENORME. (et lamentable).
    La page d'accueil du site de Monsieur Collomb pèse 5,7 Mo.... c'est moins que son collègue de travail, mais c'est là aussi ENORME.
    Et ce n'est pas une question d'informations pertinentes, c'est juste le poids de l'emballage ! (jolies photos bien trop lourdes, etc). Et on ne parle pas des applications qui font tourner la machine de chaque visiteur...
    .
    Tout cela contribue à la pollution (gaspillage d'énergie, usure des serveurs informatiques, etc).
    Heureusement pour ces deux candidats, les citoyens ne sont pas que très peu instruits dans ces domaines et n'en ont généralement rien à foutre. :o)

  3. vieux caladois - 21 mai 2019

    lyon french tech ? c'est Français ?

    1. Bernard Girard - 24 mai 2019

      Non, pas du tout : c'est juste une démonstration supplémentaire de l'inculture "ploucissime" des communicants travaillant pour la ville ou la métropole, communicants pour lesquels une idée ne saurait être valable que si désignée ou enrobée par ce genre de fatras linguistique.

      Notons que Florent Deligia, en mettant l'expression entre guillemets, ne s'y laisse pas prendre. 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut