A l'intérieur de la Steam Machine, une découverte incroyable

iFixit vient de démonter la Steam Machine, la console de jeu PC orientée grand public et lancée par Steam le spécialiste du téléchargement en ligne.

En dévoilant les entrailles de la bête, le site américain vient de faire une fantastique découverte qui pourrait bien révolutionner notre monde : cet ordinateur est un système modulaire qui permet de remplacer une seule pièce en cas de défaillance. Mieux encore, il est possible de faire évoluer la machine sans devoir racheter l'intégralité du système, ni jeter les composants dépassés qui peuvent être réutilisés ailleurs. Incroyable également, la Steam Machine utilise des vis classiques, il n'y a pas besoin de tournevis spéciaux ! Ainsi iFixit donne une note de réparabilité de 9/10 à la Steam Machine, tout en nous rappelant qu'il existe encore des appareils sans obsolescence programmée et durable. Habitué à des smartphones et autres gadgets impossibles à réparer seul avec parfois des batteries collées à la coque, le monde est en état de choc.

Et le monde redécouvre les avantages du PC

Blague à part, cela fait plus de vingt ans que l'univers du PC propose des systèmes modulaires simples à réparer ou à faire évoluer. On saluera donc la société Steam qui a choisi de continuer dans cette voie avec son boîtier. Selon iFixit, on retrouve à l'intérieur un processeur Intel i5 4570, une carte graphique Geforce GTX 780, et 8 Go de mémoire RAM. L'ensemble des composants est évalué à 950 euros.

La Steam Machine n'est pour l'instant qu'un concept en phase de test. Comme Google avec Android, le géant américain du téléchargement de jeu souhaite que son idée se démocratise et que d'autres constructeurs choisissent de fabriquer des ordinateurs sur le même modèle. La Steam Machine est équipée de SteamOS un système d'exploitation tourné vers les jeux vidéo PC. Certains titres fonctionneront nativement sous SteamOS tandis que d'autres devront être streamés à partir d'un ordinateur sous Mac ou Windows. Sortie prévue courant 2014.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut