Gossip : l’application qui fait polémique dans les collèges et lycées.

L’application Gossip, sortie il y a une quinzaine de jours, permet de mettre en ligne des potins de manière anonyme. Les syndicats lycéens réclament son interdiction. Selon eux, elle instaurerait un climat malsain dans les établissements.

Poster des rumeurs en ligne de manière anonyme : c’est tout le principe de l’application Gossip. Et c’est bien cela qui fait polémique. Alors que le harcèlement à l’école était au centre du débat il y a quelques semaines, plusieurs syndicats lycéens ont réclamé mardi l’interdiction de cette application. Gossip favoriserait, selon eux, un climat malsain aux sein des établissements.

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem est également montée au créneau ce mercredi, appelant à “une extrême vigilance sur la teneur des messages qui seraient mis en ligne” sur la plateforme. Elle demande aux recteurs d’académie et chefs d’établissement des lycées et collèges de “signaler tout propos injurieux ou diffamatoire proféré à l'encontre d'élèves ou de personnels” aux procureurs de la République.

L’application Gossip a été lancée il y a une quinzaine de jours. Elle permet d’envoyer des rumeurs par des messages de 140 caractères, avec le nom de la personne concernée identifiée via Facebook ou son répertoire téléphonique, et accompagné d’une preuve du message avancé - une photo ou une vidéo. L'application est à ce jour inaccessible. “Suite aux nombreuses réactions suscitées par "Gossip", nous avons pris la décision de mettre l'application hors service quelques jours, le temps de mettre en place un système de modération plus élaboré”, peut-on désormais lire à la mise en route de l’application. Ses créateurs ne pensaient pas qu'elle rencontrerait autant de succès auprès de jeunes, visant surtout les jeunes adultes de 20 - 30 ans.

1 commentaire
  1. SophieV - jeu 4 Juin 15 à 9 h 42

    Toujours beaucoup d'imagination pour gagner du fric en flattant les plus bas instincts, le ragot, la rumeur. Lamentable.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut