Applications, horaires, prières : le ramadan à l’ère du numérique

Le “mois saint” du ramadan, durant lequel les musulmans jeûnent de l’aube au coucher du soleil, se cale à l’heure virtuelle. Alors qu’il débute le 18 juin, des sites et applications dédiés fleurissent sur Internet et les smartphones.

Les calendriers du ramadan n'échappent pas à la dématérialisation et au numérique. Quoi de plus normal, le "mois saint" des musulmans demande une certaine rigueur pour jeûner de l'aube au coucher du soleil. Il est plus simple de consulter un site web pour connaître les horaires exacts, en fonction du lieu où les fidèles se trouvent.

De nombreuses applications ont ainsi fait leur apparition, avec leur lot de fonctionnalités : lire des versets coraniques, écouter des chants religieux, consulter le calendrier de prière et de rupture du jeûne, ou encore recevoir des notifications au moment venu. L'une des plus populaires reste Muslim Pro sur iPhone ou Android.

Les réseaux sociaux ont naturellement une place prépondérante dans le quotidien des jeûneurs. Surfant sur cette tendance, le site Al-Kanz a développé un compte robot sur Twitter permettant d'obtenir des informations en quelques clics. Il suffit d'envoyer un tweet sur le réseau social au compte @alkanzsalat avec le hashtag #salat suivi de son code postal ou de sa ville (#salat69000 ou #salatLyon par exemple) pour obtenir en réponse les horaires de prière du jour.

Les géants s’y mettent

Les fidèles sont des consommateurs comme les autres et les voies du marketing sont impénétrables. Deux gros constructeurs de smartphones, Samsung et BlackBerry, se sont positionnés sur ces nouvelles manières d'aborder le ramadan. Les sociétés ont lancé en 2012 et 2013 des applications dédiées, notamment sur le Hajj (pèlerinage), sur les principes fondamentaux de l'islam, ou encore pour consulter et partager des vidéos de recette de cuisine.

La tendance n'a pas non plus échappé au géant Google : l'année dernière, un site Internet dédié a été lancé, Google Ramadan, sur lequel les jeûneurs peuvent suivre les prières en direct ainsi que partager leurs recettes de cuisine et photos. Toutes les autres fonctionnalités de la plateforme, telles que Hangouts (le chat) ou Maps, sont aussi disponibles sur ce site. Enfin, une page présente des vidéos de divertissement, ainsi qu'une sélection d'applications pour mobile. Cependant, peu connue, exclusivement en anglais et loin d'être révolutionnaire, pas sûr qu'elle bouleverse la manière d'organiser les journées de jeûne des musulmans en France. Gratuits en apparence, ces services de Google permettent surtout au géant américain de récolter des informations personnelles, notamment sur la confession religieuse (pour offrir de la publicité toujours plus personnalisée).

Enfin, sur YouTube, appartenant à Google, il est possible de voir en direct les prières à la Mecque. Beaucoup de Web-séries et autres vidéos de divertissement sont postées sur la plateforme pendant cette période. Les téléspectateurs des fameuses mousaksalat (séries télé arabes) peuvent désormais regarder leurs émissions sur le Web durant le ramadan. En 2015, au-delà des horaires, le ramadan est définitivement à l'heure virtuelle.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut