Pas d'image
Rachida Dati est revenue sur cette première semaine de campagne d’entre-deux-tours marquée par la course aux électeurs du FN. Après une période de « disgrâce », l’ancienne garde des sceaux, ennemie jurée de François Fillon est plus que jamais aux côtés de Nicolas Sarkozy.
lamour
L'information donnée ce vendredi par Le Progrès a été démentie aussitôt. La venue de l'ex-ministre des Sports dans le Rhône aurait libéré une circonscription à Rachida Dati, mais l'intéressé exclut cette hypothèse. L'UMP est toujours en quête d'un candidat susceptible de sauver les meubles.
Pas d'image
" On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui ", en tous les cas, pas avec Rachida Dati. Un habitant de Bourg-de-Péage l'a appris à ses dépens la semaine dernière. Il a passé près de 48 h en garde à vue pour avoir envoyé un mail douteux à la député européenne. Une mesure justifiée vendredi après-midi par le direction interrégionale de la Police judiciaire de Lyon.
CARNET DE CAMPAGNE - Mercredi 10 mars, dans l’Ain, Rachida Dati est venue soutenir Damien Abad, la tête de liste départementale pour l’UMP. En dépit d’un parachutage difficile et mal accepté, le tout jeune député européen est malgré tout parvenu à fédérer la droite locale autour de sa candidature.
Le surpeuplement carcéral n’est pas l’effet du hasard et encore moins d’une augmentation de la criminalité. Il résulte d’un choix politique pleinement assumé.
Pour améliorer les conditions de détention, une grande loi pénitentiaire est attendue. Le projet porté par Rachida Dati ouvre, de l’avis de tous, des améliorations nettes dans l’univers carcéral, en renforçant notamment les droits des détenus. Mais actuellement au point mort au Sénat, il a déjà subi des modifications dont la suppression d’un revenu minimum. Cette première coupe prouve la difficulté politique à se positionner de façon nette sur les droits des prisonniers, et dont la société souhaite se protéger.
Elisabeth Guigou a été Garde des Sceaux de 1997 à 2000, dans le gouvernement Jospin, et députée PS depuis 1997. Elle regrette le manque de réflexion sur “le sens de la peine” dans le projet de loi de Rachida Dati.
Les centres de détention* pour les peines longues ont la réputation d’offrir de meilleures conditions de vie que les maisons d’arrêt. Deux mois après l’ouverture du celui de Roanne, nous sommes entrés en contact avec un de ses détenus, pour recueillir ses impressions. Son constat est mitigé.
Pas d'image
Pointé par le Contrôleur général, le fonctionnement des parloirs famille n’a rien de satisfaisant.
En janvier 2009, Jean-Marie Delarue, le tout nouveau Contrôleur général des lieux de privation de liberté publiait pour la première fois au Journal officiel ses recommandations sur une prison française : celle de Villefranche-sur-Saône.

Posts navigation

1 2 3 4 5