Il y a 50 ans, le cœur de Lyon battait au rythme de mai 68. Avec leur BD Émoi de mai les auteurs Jean-Claude Chuzeville et Mathieu Bertrand nous livrent leur regard sur les événements lyonnais. Découvrez cette histoire. 
A quelques jours des cinquante ans de mai 68, les auteurs Eric Warnauts et Guy Raives sortaient leur dernier album historique, qui retrace la révolution étudiante qui secouait la France. Sous les pavés se concentre sur quelques semaines, quelques rues et quelques personnages, qui vivent leur propre mai 68. A chacun ses souvenirs.
Pas d'image
Coauteur de Lyon 68 deux décennies contestataires, Vincent Porhel livre avec Jean-Luc de Ochandiano l’ouvrage de référence sur la question. Alors que certains se bornent aux événements du mois de mai, se concentrant sur Paris, Vincent Porhel nous rappelle pourquoi Mai 68 mûrissait à Lyon dès le début des années 1960.
Mathieu Bertrand, Jean-Claude Chuzeville et Bruno Benoît lors de la conférence (© Raphaël Ruffier)
Ce mardi, Lyon Capitale organisait une conférence à l'occasion des 50 ans de Mai 68 à Lyon. Jean-Claude Chuzeville et Mathieu Bertrand, scénaristes, ainsi que l'historien Bruno Benoit ont chacun raconté leur vision de ce mouvement.
Pas d'image
Souvent présenté comme l'événement parisien par excellence, Mai 68 puise pourtant ses racines dans le contexte social lyonnais de l'époque.
Pas d'image
Souvent présenté comme l'événement parisien par excellence, Mai 68 puise pourtant ses racines dans le contexte social lyonnais de l'époque. Le 22 mai à partir de 19 heures, Lyon Capitale vous invite à la conférence : pourquoi Mai 68 a-t-il débuté à Lyon, mais aussi comment le décès du commissaire Lacroix a-t-il contribué à la fin au mouvement.
Pas d'image
Il y a cinquante ans, Lyon débutait son mois de mai dans le calme, jusqu'à ce que tout bascule quelques semaines plus tard avec la mort du commissaire Lacroix. Comment Mai 68 a-t-il marqué la ville ? Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Le 22 mai à 19 heures, Lyon Capitale vous invite à une conférence-débat sur Mai 68 à Lyon.
Université Lumière Lyon 2, quai Claude-Bernard © Google Street View
2e épisode de notre triptyque sur l’histoire de Mai 68 à Lyon – La mort du commissaire Lacroix a marqué un tournant dans l’opinion publique face au mouvement de Mai 68. Tandis que la ville affiche un soutien renouvelé au gaullisme, les facs lyonnaises se divisent.
Pas d'image
À l’occasion des cinquante ans de Mai 68, Lyon Capitale vous propose sur trois numéros de revenir sur cet événement qui a marqué les décennies suivantes. En s’intéressant à l’aspect lyonnais des “événements”, qui ont commencé calmement avant de bouleverser la ville.
Mai 68 à Lyon
Du soulèvement des sections qui se constituent en comité et prennent le pouvoir par des combats qui font 43 morts et 115 blessés en 1793 aux manifestations de mai 68 qui ont réuni entre 30 000 et 40 000 personnes, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 29 mai lyonnais au fil des siècles.

Posts navigation

1 2 3 4