C'est par cette phrase, prononcé sur le mémorial du génocide arménien Place Antonin Poncet que Gérard Collomb a achevé son discours. Le 24 avril était organisée pour la première fois la commémoration française officielle du génocide de 1915.
Arménie
Pour les 135 000 Arméniens de Rhône-Alpes, la question de l’intégration semble définitivement reléguée au rang des contes et histoires pour enfants. Le vrai sujet teinté de crainte qui est sur toutes les lèvres, c’est la disparition de la culture arménienne de la diaspora.