Volley-ball : Tours remporte la Coupe de France

L'équipe de Tours a remporté la Coupe de France de volley face à Montpellier 3 sets à 0, vendredi à Lyon.

Montpellier VB UC - Tours VB : 0-3 (21-25 21-25 18-25)
Public : 1 200 spectateurs

Arbitres : Fabrice Collados et Philippe Vereecke

Les statistiques :

Montpellier VB UC : 1 ace - 7 contres - 38 attaques - 22 fautes
Tours VB : 3 aces - 10 contres - 42 attaques - 14 fautes

Tours n'a pas fini de dominer le volley français. Vendredi à Lyon, les hommes de Eric NGapeth ont surclassé Montpellier en trois sets (21-25 21-25 18-25), décrochant ainsi leur cinquième Coupe de France en sept ans. En remportant cette compétition, les Tourangeaux se sont qualifiés pour la Ligue des Champions. Assuré de finir premier de la saison régulière de la Ligue A, Tours paraît bien placé pour réaliser cette année le doublé Coupe-Championnat.

Les réactions des entraîneurs :

Arnaud Josserand (entraîneur de Montpellier) : "Nous avons été un peu frileux en réception et nous n'avons pas su développer notre jeu d'attaque. Dans le money-time, alors que Petr Konecny n'a pas toujours été très bon dans ce match, il a fini fort dans les fins de sets. Ce que je regrette c'est qu'on n'a pas montré le même visage que sur les cinq ou six derniers matches de championnat. On ne s'est pas lâché, et c'est dommage car on ne dispute pas des finales de Coupe de France tous les ans. La fin du championnat n'est pas à négliger car on sera arbitre pour la descente et on n'a pas le droit de lâcher."

Eric NGapeth (entraîneur de Tours) : "Il faut féliciter Montpellier qui a bien joué. Ils ont bien défendu et nous ont posé quelques difficultés. Je suis très heureux pour mes joueurs qui ont su être patients et faire la différence au bon moment. C'est la victoire de tout un groupe. Désormais, on va essayer de remporter le championnat. Je regrette vivement que cette finale se soit disputée un vendredi soir. Comment voulez-vous attirer du monde ? La plupart de nos supporters n'ont pas pu se déplacer à Lyon. Je ne comprends pas le choix de la Ligue. Cela pénalise notre sport."

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut