Un champion sans saveur

(0-0) Sacré champion sans jouer, grâce au succès de Rennes contre Toulouse, on attendait beaucoup mieux de cette équipe lyonnaise. Compte rendu.

Baros tente mais sans succès
C´est un Olympique Lyonnais sacré champion de France la veille dans un hôtel auxerrois, qui se présentait sur la belle pelouse du stade de l´Abbé-Deschamps. L´objectif principal de cette rencontre était de retrouver le chemin de la victoire après le triste 0-0 contre Rennes de mercredi dernier qui avait d´ailleurs poussé le public de Gerland a siffler son équipe. Les dix premières minutes de cette rencontre sont assez plaisantes, avec comme première véritable occasion, à la dix-neuvième minute de jeu, un coup franc de Juninho. Sans succès pour le maestro brésilien qui n´arrive pas à tromper la vigilance du portier auxerrois. L´AJA va répondre à Lyon, avec une ouverture d´Akalé pour Jelen, sans grand danger pour Grégory Coupet qui s´en sort plutôt bien. Le goal de l´OL, joue parfaitement le coup et empêche Auxerre d´ouvrir le score.(22´) A l´approche de la demi-heure de jeu, le rythme du match perd en intensité. Les Auxerrois sont bien en place et empêchent les gones de déployer leur jeu. Dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps, l´OL va se procurer une très belle occasion par l´intermédiaire de Baros. Le Tchèque élimine deux défenseurs mais va se heurter à Olivier Sorin. (45+1) C´est la plus belle occasion de cette première mi-temps. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score de parité. (0-0)

Le poteau de Bettiol
C´est pied au plancher que l´OL va débuter cette seconde période. Milan Baros va de nouveau se faire remarquer. L´attaquant lyonnais va manquer cruellement de lucidité, il bute sur Sorlin. (48´) Une nouvelle grosse occasion pour des lyonnais très entreprenant en ce début de deuxième mi-temps. Gérard Houllier décide de faire souffler Milan Baros et en profite pour donner un peu de temps de jeu au jeune Grégory Bettiol. Comme lors de la première mi-temps, le rythme du match va baisser en intensité. L´unique occasion sera cette belle frappe de Bettiol qui va obliger le portier auxerrois à s´employer. Le ballon va finir sa course sur le poteau. Mais c´est bel et bien sur ce 0-0, que l´arbitre va renvoyer les deux équipes au vestiaire. C´est le deuxième match nul de la semaine pour l´OL qui devra proposer un tout autre visage, samedi prochain à Gerland face au Mans. On retiendra surtout de cette rencontre, que Lyon est champion de France pour la sixième année consécutive. Pour le beau jeu et la manière, il faudra encore patienter.

Accrochage entre Santos et Houllier
Alors que l´arbitre venait de siffler la fin des hostilités entre lyonnais et auxerrois, c´est fou de rage que Fabio Santos a rejoint le vestiaire. Gérard Houllier a tenté de calmer son joueur, mais le défenseur brésilien était très furieux. Il reproche à son entraîneur de l´avoir fait rentré tardivement sur le terrain. Cela témoigne de l´ambiance qui règne depuis quelques semaines dans le vestiaire lyonnais.

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut