Félix Lambey (AFP PHOTO / Thomas Samson)

Tournoi VI Nations : la France ne mérite pas mieux pour le Lyonnais Lambey

Le 2e ligne du XV de France et du Lou, Félix Lambey, estime que les rugbymens français sont à leur place, alors qu'ils terminent de l'édition 2019 du tournoi des VI Nations, après une victoire laborieuse contre l'Italie (25-14), ce samedi.

"On est à notre place, on le sait". Les mots de Félix Lambey sont venus sanctionner le triste bilan français dans ce tournoi des VI Nations, édition 2019, qui s'est achevé hier. Avec leur victoire laborieuse (25-14) sur des Italiens lanterne rouge pour la 4e année consécutive, les Bleus terminent 4e d'une compétition marquée par plusieurs déconvenues sévères, à six mois de la coupe du monde. "On est contents (de la victoire sur l'Italie, NdlR), mais surtout soulagés, a déclaré le Lyonnais Félix Lambey. On avait vraiment peur".

"Beaucoup de pression"

Le jeune 2e ligne de Lou s'est confié pour le quotidien sportif L'Equipe sur la difficulté avec laquelle le XV de France a traversé cette période troublée, lui qui vivait sa première grande compétition dans la peau d'un titulaire."Je ne connaissais pas tout cela, a reconnu Félix Lambey. Il y a beaucoup plus de pression qu'en club".

C'est la pression médiatique que le Lyonnais semble avoir le plus de mal à accepter. Mais après avoir rapidement critiqué le rôle de la presse dans la crise que traverse le XV de France, il a reconnu le trop faible niveau tricolore. "On est lucides, concède Lambey. On sait que quand on perd en Irlande, on n'est pas invités du tout. Aujourd'hui, on gagne, ce n'est pas ça qui fera qu'on sera champions du monde."

Lambey l'infatigable

Le Lyonnais restera l'une des seules satisfaction de ce tournoi pour le staff du XV de France - avec les Toulousains Dupont et Ntamack peut-être. Son envie était encore débordante, ce samedi, à Rome, où il a réalisé 16 placage. Presque trop. Infatigable plaqueur - comme lors de la déroute irlandaise -, il a concédé beaucoup trop de fautes hier, en Italie, à l'image du reste de l'équipe, se voyant sanctionner de trois pénalités à lui seul, énorme à ce niveau. A 25 ans, il lui reste donc à parfaire son apprentissage.

Autre motif de satisfaction pour Lambey, avec deux victoires en trois matchs, le Lou a conforté pendant cette période internationale son statut de postulant à la phase finale du Top 14. Classés 5e, les hommes de Pierre Mignoni se rendent d'ailleurs chez un concurrent direct cet après-midi, le Stade toulousain des Dupont et Ntamack, leader du championnat.

à lire également
Les rugbymens lyonnais se sont largement imposés, ce samedi, à Gerland, passant six essais à Perpignan (47-9). Ils sont 3e du classement, à quatre journée de la fin de la saison régulière.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut