Record d'affluence battu au Parc OL

La finale de la coupe de la Ligue jouée samedi soir à Décines a fait tomber le record d'affluence de l'enceinte pour un match de football. 57 841 spectateurs ont assisté au sacre du Paris Saint-Germain, tombeur de Monaco (4-1).

Pour la première fois de son histoire, l'ultime match de la coupe de la Ligue ne se jouait ni à Paris ni à Saint-Denis. Dans une volonté de promouvoir les stades construits pour l'Euro 2016, la LFP avait décidé de délocaliser la finale 2017 au Parc OL, avant d'organiser celle de 2018 au Matmut-Atlantique de Bordeaux, et celle de 2019 à l'Allianz Riviera de Nice. Une décision qui a permis au cher écrin de Jean-Michel Aulas d'accueillir sa première finale de football, avant celle déjà annoncée de Ligue Europa en 2018.

Le rugby toujours en tête

Une réussite au niveau de la billetterie : avec 57 841 spectateurs, le rendez-vous a fait atteindre un nouveau record d'affluence au stade. La précédente marque était lors du premier derby contre Saint-Etienne, gagné 2-0 par les gones, devant 57 050 spectateurs. Un record qui ne vient néanmoins pas effacer celui de la finale de Champions Cup en mai dernier. Une finale européenne de rugby qui a attiré 58 017 spectateurs pour la victoire des Saracens face au Racing.

Le vainqueur, c'est aussi l'OL

Si l'OL avait été éliminé dès les 1/8e de finale de la coup de la Ligue face à Guingamp, l'équipe n'aura pas tout perdu. Étant propriétaire de son stade, le club de Jean-Michel Aulas touche un pourcentage sur les ventes. "Une bonne opération économique" selon le président, qui devrait voir sa holding toucher entre 400 000 et 500 000 euros rien que pour ce match.

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
1 commentaire
  1. grandlyonnaise - 2 avril 2017

    et combien pour les contribuables lyonnais ? en retour d'investissements assurés qui leur ont été imposés pour réaliser cette 'danseuse', sachant que la taxe sur les spectacles a été supprimée ?des créations d'emplois ? voyons voyons, comptons les emplois nets créés, sachant que c'était un transfert d'un point à un autre de la ville, et qu'on a déshabillé JACQUES pour habiller PIERRE Par contre la facture nette pour les con -tribuables et leurs enfants ça c'est du concret et non remboursable par le tiroir caisse de cette société commerciale cotée en bourse

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut