PIERRE MENES : "L'OL DOIT RECRUTER UN GRAND ATTAQUANT"

Il évoque aussi la côte de popularité du club lyonnais.

Lyon Capitale : Avec les arrivées de Belhadj, Bodmer et Keita, Lyon a t-il fait un bon recrutement ?
Pierre Ménès : Ce sont de bons joueurs, maintenant je pense que le recrutement franco-français* a ses limites d'autant que tout le monde sait que les meilleurs joueurs se trouvent à l'étranger. Si au niveau du recrutement Lyon en reste là, on peut légitimement être déçu.

Quel type de joueurs l'OL doit-il recruter ?
Lyon doit recruter un grand attaquant. Fred et Benzema ont régulièrement des pépins physiques et Baros ne sera jamais que Baros. Si ce club veut franchir un cap, il faut autre chose. Les bons attaquants, ce n'est pas ce qui manque. Je pense notamment à un joueur comme Roque Santa Cruz (Ndlr : Bayern Munich) ou encore au milieu de terrain de Chelsea, Robben. Aulas a bien vendu, il faut aussi savoir réinvestir.

Alors que Lyon domine depuis quelques années le foot français, comment expliquez-vous cette cote de désamour ?
Le foot-business, ça ne fait pas rêver les gens. Bien sûr que c'est primordial pour les clubs d'avoir une assise financière ; sur ce point-là, Lyon est performant, mais ça ne suffit pas. Récemment, j'ai animé un stage de football et sur une cinquantaine de gamins, un seul portait le maillot de l'OL alors qu'une dizaine avaient celui du PSG ou de l'OM. Je pense qu'à un moment donné, il faut paraître faible pour attirer la sympathie et arrêter de systématiquement jouer sur le côté "on nous aime pas".

Vous êtes sévère avec l'OL. Ne seriez-vous pas un peu anti-lyonnais ?
C'est marrant car on m'a reproché l'inverse sur mon blog (Ndlr : http://fr.sports.yahoo.com/fo/pierrotlefoot/). Notamment lorsque j'écrivais que Lyon avait été très bon face au Real Madrid contre Lille, Lens ou Marseille. Après, c'est vrai que Bernard Lacombe est fâché avec moi et que durant ma carrière au journal l'Equipe, je ne me suis pas souvent rendu à Lyon, mais de là à dire que je suis anti-lyonnais. Moi, je dis juste qu'il y a des méthodes de communication à l'OL que je trouve assez désespérantes. Regardez, à peine le calendrier de la nouvelle saison connu, Aulas n'a pas pu s'empêcher de la ramener. Je pense aussi à l'affaire Pauleta. Ce n'est pas parce que l'OL est six fois champion de France, qu'on n'a plus le droit de les critiquer.
* Entretien réalisé avant le recrutement de Grosso

à lire également
Ada Hegerberg OL féminin
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut