Perrin : ''L'effet de surprise ne joue plus''

Cette réaction tombe à pic avant de jouer l'OL, puis le PSG en 1/4 de finale de la Coupe de France.
Alain Perrin : On avait besoin de prendre des points à domicile. Mais il ne faut pas oublier que contre Le Mans on a gagné avec beaucoup de réussite puisque nous avons marqué sur pénalty et sur un but contre son camp d'un Manceau. Nous traversons une période difficile en terme d'efficacité. Avec les attaquants, la réussite devant le but, ça va ça vient. En plus, un joueur important comme Jérôme Leroy n'est pas au mieux en ce moment comme animateur après avoir beaucoup donné en première partie de saison. Cela étant, il est vrai que cette victoire au Mans fait du bien au mental et au classement. Cela nous permet de rester au contact des premiers.

Comment voyez-vous le match contre une équipe comme l'OL qui, elle aussi, vient de retrouver le sourire en Ligue 1 ?
L'OL a été bon contre Lorient, puis a fait une vraie performance à Lille. La réussite sembles de retour. Pour les Lyonnais, je pense que c'est de nouveau reparti. Et puis, il ne faut pas oublier que l'écart de valeur entre Lyon et Sochaux n'a pas bougé. Nous, nous avons réussi à surprendre tout le monde lors de la première partie de saison, mais l'effet de surprise ne joue plus depuis la reprise.

Après votre départ de Marseille, en 2004, vous avez connu une expérience en Angleterre. Et vous n'êtes de retour en France que depuis l'été dernier. Comment trouvez-vous la Ligue 1 ?
En France, on a un championnat très homogène. Mais on manque vraiment de trois ou quatre équipes du niveau de l'OL pour qu'il soit plus attractif. C'est la faute des grands clubs s'ils ne sont pas au rendez-vous. Personnellement, je suis heureux d'avoir repris une formation de Ligue 1 après mon départ d'Angleterre. Pour la communication et le travail quotidien avec les joueurs, c'est plus facile. Mais j'ambitionne toujours de repartir un jour à l'étranger. J'aime découvrir de nouveaux horizons.

à lire également
Ada Hegerberg OL féminin
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut