Par la petite porte

Malgré sa lourde défaite à Schalke 3-0 hier soir, Lyon s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, grâce au succès de Tel-Aviv contre Benfica. Pourtant, comme au Portugal, l’OL n’a pas été à la hauteur de la compétition.

Le fait du match

La qualif’ et c’est tout

Il faut parfois se méfier des apparences. Avec une qualification obtenue dès le 5ème match de la phase de poules de la Ligue des Champions mercredi soir à Gelsenkirchen, à première vue la soirée lyonnaise fut plaisante. Et pourtant. Ceux qui avaient choisi une soirée resto ou ciné n’ont rien manqué. Bien au contraire. Car l’OL, extrêmement décevant tout au long de la partie n’a pas fait honneur à son statut. Battus dans les duels, dépassés techniquement, dominés physiquement par une équipe allemande pourtant moyenne et largement prenable, les Lyonnais reviennent d’Allemagne avec trois buts dans la musette et beaucoup d’interrogations. L’éclaircie lensoise semble déjà bien loin.

Un homme dans le match

Yoann Gourcuff

Car un malheur n’arrive jamais seul. La lourde défaite n’est pas le seul point noir de la soirée. Sèchement taclé par derrière par Metzelder, Yoann Gourcuff ne s’est pas relevé. Touché à la cheville, le meneur de jeu de l’Equipe de France semblait énormément souffrir lors de sa sortie sur civière. Alors qu’il revenait petit à petit à un niveau intéressant, l’OL perd son homme à jouer. Un nouveau coup dur. Comme si Lyon avait besoin de ça. Fort heureusement, il semblerait que la blessure se révèle moins grave que prévue. Plus de peur que de mal.

Le coup de cœur de Lyon Cap’

Les joueurs lyonnais

Difficile de trouver un point positif dans la catastrophique prestation lyonnaise de mercredi soir. Mais en cherchant, on peut toujours trouver. Alors examinons. Aly Cissokho : hors du coup et dépassé sur son côté. Suivant. Pape Diakhaté : battu dans les duels et de grossières erreurs de relance. Suivant. Jérémy Toulalan : quelques ballons récupérés et autant, si ce n’est plus de perdus. Suivant. Kim Källström : invisible pendant 70 minutes et peu efficace dans l’entrejeu. Suivant. Jimmy Briand : imprécis, brouillon et inoffensif. Suivant. Alors, rabattons-nous sur les valeurs sûres. Lisandro Lopez ? Non, même pas. Des mauvais choix dans la zone de vérité. Observation terminée. Promis, on a pourtant essayé.

Le coup de gueule de Lyon Cap’

La faiblesse du bloc rhodanien

Après les quatre buts encaissés à Benfica, l’OL a, une nouvelle fois, pris l’eau en Ligue des Champions. Et pas contre une équipe formidable. Plus inquiétant encore, le nombre de situations dangereuses concédées par les Gones à chaque sortie. Lyon n’a aucune maîtrise, aucune certitude dans le jeu. La formation de Claude Puel se montre incapable de dominer la moindre rencontre. Et ce, quelque soit l’adversaire. Erreurs individuelles, faillite collective, aucune réaction d’orgueil, le club lyonnais ne nous avait pas habitué à tant de lacunes lors d’un même match. Il faut vite réagir car dimanche, le PSG, meilleure équipe de Ligue 1 actuellement, se présente à Gerland…

Feuille de match

Au stade de Gelsenkirchen, Schalke 04 bat l’OL 3-0 (2-0)

Arbitre  : M.Rizzoli

Buts  : Schalke 04 : Farfan (12ème), Huntelaar (20ème, 89ème)

Avertissements  : Schalke 04 : Farfan (30ème), Jones (64ème) / Lyon : Toulalan (80ème), Bastos (88ème)

Schalke 04 : Neuer - Uchida, Höwedes, Metzelder, Schmitz – Farfan, Jones (Matip 70ème), Kluge, Jurado – Raul, Huntelaar. Entraîneur : Felix Magath.

OL  : Lloris, Réveillère, Diakhaté, Lovren, Cissokho (Gomis 46ème) – Gourcuff, Toulalan, Källström – Briand, Lisandro, Bastos. Entraîneur : Claude Puel.

Lire aussi  : les notes des joueurs

à lire également
2 commentaires
  1. stephlyon - 25 novembre 2010

    Même sur Olweb ils en ont marre...

  2. stephlyon - 26 novembre 2010

    Terrible nouvelle!! Cela va être dur contre Paris sans lui, prions...Autre chose: je viens de voir le titre sur Gourcuff du quotidien sportif people (L'Equipe)...C'EST SCANDALEUX!!!! Je suis absolument outré! De quel droit ce journal fait des une de cette sorte! L'autre jour, votre rédaction a fait un édito très intéressant sur l'intervention du Président de la République et sur les questions des 3 journalistes des grandes chaines de télévision. Votre analyse était pertinente! Ne pourriez vous pas faire un billet sur ce journal 'L'équipe' qui devient SATIRIQUE surtout contre Lyon ? Je suis profondément dégouté par ce journalisme à deux balles!! Ras le bol de ces co.....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut