OL, une mauvaise habitude (vidéo)

Battus logiquement à Valenciennes (1-0), les Lyonnais passeront les fêtes de fin d’année à la 4ème place de la Ligue 1. Largement dominés pendant une heure dans le Nord, les hommes de Rémi Garde n’ont que trop tardivement réagi. Ils subissent leur 6ème défaite de la saison en championnat.

Jamais les derniers matchs de l’année n’ont souri aux Lyonnais. Depuis, 2001, une fois seulement l’OL a glané un succès dans une rencontre avant Noël. 2011 n’a pas dérogé à la règle. Pourtant, avant la partie, tous les voyants étaient au vert pour Lyon. Sans jeu de mots. Avec une victoire à Valenciennes conjuguée à des mauvais résultats de ses adversaires directs, la bande à Garde pouvait même se retrouver leader et donc champion d’Automne ! Inconcevable il y a encore quelques semaines.

Lyon absent une heure

Les coéquipiers de Lisandro Lopez vont vite déchanter. Battus dans les duels, imprécis dans leurs passes, les Rhodaniens ne vont pas voir le jour en première mi-temps. Rapidement, Danic rate deux énormes occasions (3ème,5ème) avant que Cissokho ouvre la marque pour… Valenciennes sur son deuxième but contre son camp de la saison (après Sochaux). Le défenseur lyonnais est malencontreusement à la réception d’un coup franc de Kadir (1-0, 27ème). Un avantage mérité pour les locaux tant les Gones demeurent amorphes et sans idées. VA manque à plusieurs reprises le but du break par ce diable de Danic (31ème) et surtout par Aboubakar, seul devant Lloris (61ème). C’est l’heure, enfin, de la révolte lyonnaise. Les entrées de Jérémy Pied et Bafé Gomis dynamisent les offensives rhodaniennes. Par vague, Källström et les siens se révoltent. Sur deux caviars de Pied, Lisandro trouve le poteau (77ème) et Lacazette bute sur Penneteau (89ème). Lyon ne reviendra pas.

Toujours les mêmes maux

Ce sixième revers de la saison en L1 est un coup d’arrêt pour l’OL. Dans le jeu, les coéquipiers de Cris, sorti sur blessure en 1ère période, ont affiché leurs limites. Comme souvent à l’extérieur (5 défaites en 10 matchs). Comme souvent, l’absence de Gonalons, suspendu mercredi, s’est faite ressentir. Comme souvent, la défense a semblé bien perméable. Comme souvent, Gourcuff n’a pas influé sur le jeu de son équipe. Comme souvent, Lyon a montré de l’orgueil et du caractère. Finalement, cette partition dans le Nord s’inscrit dans une forme de logique, celle des cinq premiers mois de l’ère Garde. Corrects, plutôt encourageants, avec quelques coups d’éclats. Sans plus. Quatrième, un classement logique vues les prestations lyonnaises. Tout reste ouvert en 2012, dans un sens comme dans l’autre…

Lire aussi : Les notes des joueurs / Briand : "Une première mi-temps indigne"

à lire également
1 commentaire
  1. stephlyon - 21 décembre 2011

    Absolument d'accord! Tant qu on aura pas une défense centrale correcte et des milieux défensifs sachant faire des passes à terre et dans les pieds (gonalons a manqué dans ce rôle), on arrivera jamais à maîtriser le jeu et à pouvoir enchaîner les victoires à l extérieur... Gourcuff à été nul dans le placement défensif et s évertue à courir pour rien...ça devient pénible! Par contre, je suis persuadé que son rendement offensif quasi nul n'est pas de sa faute...en effet, j'ai jamais vu un numéro dix avoir de l influence dans une équipe sans maîtrise du jeu et ne sachant pas relancer correctement! Quand je vois kallstrom toujours en train d envoyer des longs ballons imprécis devant et ben je me dis qu on y arrivera jamais dans ce 4-2-1-3, ni gourcuff par la même occasion, en tous cas à l extérieur...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut