OL - PSG : les notes des Lyonnais

Retrouvez les performances individuelles de la bande à Rémi Garde à l’issue du choc face au PSG (lire ici).

Lopes (6) : Un gros match pour le jeune portier lyonnais. Quatre arrêts décisifs dont trois devant Ménez (22e, 52e, 90e) et un sur Pastore (65e). Mais il s'est fait une frayeur au tout début de match en manquant sa sortie sur un corner. Par la suite, Anthony a été solide dans les airs.

Dabo (6) : Des rushs dans son couloir gauche, de bonnes interventions... Un match plein pour le latéral gauche lyonnais. À son crédit un sauvetage sur sa ligne sur une frappe d'Ibrahimovic (4e). On l'a même vu tenter sa chance à deux reprises en 1ère période. Un peu moins entreprenant après le repos.

Koné (6) : Un match très costaud pour le "général" Bako. Avec son compère de l'axe Umtiti, il a été solide dans les duels. Le Burkinabé n'a été que rarement mis en danger. Et il aurait même pu marquer de la tête sur un coup franc de Grenier (71e). Un retour décisif sur Lavezzi (72e). Sur le but, il ne parvient pas à contrer la frappe de Ménez.

Umtiti (6) : Comme Koné, il a livré une prestation de haut niveau. De nombreuses interceptions décisives jusqu'au but parisien où il ne peut rien faire. De bonnes relances à son actif.

Fofana (5) : Il faut le rappeler : Fofana n'est pas un latéral droit de métier. Une grosse activité en première mi-temps avec un apport offensif indéniable même s'il n'est pas à l'aise pour provoquer. Toutefois, l'ancien Havrais est absent sur le but de Ménez.

Gonalons (3)  : Mais où est passé le Maxime Gonalons de 2012 ? Le capitaine de l’OL a certainement livré son pire match de la saison face au PSG. Dépassé systématiquement dans ses duels avec Zlatan Ibrahimovic “Max” perd un ballon facile qui amène le but de Ménez. Il hérite d'un carton jaune pour couronner le tout (90e). Le natif de Vénissieux devra vite se reprendre pour aller chercher un résultat à Nice samedi prochain.

Grenier (3) : Une prestation décevante. Il devait être le chef d’orchestre de son équipe. Mais il a trop peu pesé sur la rencontre. Des mauvaises décisions dans les 30 derniers mètres où il n’a pas su faire de différences. Un joli coup franc à son actif qui aurait pu faire mouche (13e).

Mvuemba (6) : Quelle activité ! Pendant la première période, l’ancien Lorientais s’est installé comme le patron du jeu lyonnais. Il a beaucoup combiné avec Grenier et Benzia, souvent à une touche de balle. Son bagage technique et sa disponibilité lui ont permis de surnager dans l’entrejeu de l’OL. La bonne surprise de la soirée. Étonnamment remplacé à l’heure de jeu par Lisandro, qui n’a rien apporté.

Gourcuff (4) : Il n’a pas confirmé ses récentes bonnes prestations. De l’envie et du volume de jeu en première période avant de s’éteindre complètement au retour des vestiaires. Comme Grenier, il n’a pas réussi à créer des décalages dans la zone de vérité. Deux frappes qui n’ont pas trouvé le cadre (43e, 49e).

Benzia (5) : Pour sa deuxième titularisation de suite, le jeune Lyonnais a livré une prestation encourageante. Il aurait pu inscrire son premier but en Ligue 1 sur une belle frappe flottante difficilement repoussée par Douchez (12e). Avec du culot, il a tenté de défier Maxwell. Avec plus ou moins de réussite. Un travail défensif remarquable pour celui qui évolue habituellement au poste d’attaquant. Remplacé par Martial (76e).

Gomis (5)  : Souvent esseulé à la pointe de l’attaque, “Bafé” a livré un duel de titans avec Alex. Son jeu dos au but s’est révélé précieux pour faire remonter le bloc lyonnais. Sur une belle tête, le meilleur buteur français en activité a cru ouvrir le score (2e)… mais Douchez s’est interposé avec brio. Remplacé sous les applaudissements de Gerland par Bahlouli (82e).

Avec R.B à Gerland

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut