OL – Milan AC : les Lyonnais se rassurent avec une première victoire

L’Olympique Lyonnais a profité du retour des internationaux pour se rassurer avec une victoire (2 – 1) face à une équipe milanaise à deux visages.

Nous avions quitté l’OL sur une deuxième défaite en autant de matchs. Finalement, l’Olympique Lyonnais a réussi à s’imposer face à l’AC Milan, qui a montré deux visages complètement différents. Dominateurs en première période, les hommes d’Hubert Fournier ont baissé le pied en seconde, accusant le coup physiquement. Les changements milanais intervenus à la pause ont changé le cours du match, tout comme l’entrée en jeu d’Alexandre Lacazette.

Fekir, nouveau maître-artificier

Clément Grenier ménagé et entré seulement en cours de jeu, l’Olympique Lyonnais a dû se trouver un autre tireur de coups de pied arrêtés. Nabil Fekir s’est chargé de prendre la relève et a ouvert le score sur un coup franc parfaitement tiré, à vingt mètres. La première période a été largement dominée par l’OL qui s’est montré plus ambitieux dans le jeu. Les automatismes créés la saison dernière sont toujours présents et le retour des habituels titulaires a changé complètement le visage de cette équipe lyonnaise. Dès le coup d’envoi, les Lyonnais ont montré de l’envie et de l’engagement.

Hormis deux percées de M’Baye Niang en tout début de match, la défense rhodanienne n’a pas eu à s’inquiéter lors des 45 premières minutes. L’OL a contrôlé le jeu au milieu de terrain et a empêché les Milanais de développer leur football. Puis, Sinisa Mihajlovic a fait rentrer en jeu des joueurs habitués à figurer dans le onze de départ, comme Alessio Cerci et Andrea Poli.

Une deuxième période bien plus disputée

Si en première mi-temps l’Olympique Lyonnais a parfaitement géré son sujet, la deuxième période n’a pas été du même calibre. Les Lyonnais ont souffert physiquement au début du second acte. Les changements opérés par le technicien du club italien se sont avérés payants avec un Andrea Poli décisif sur une belle frappe de l’extérieur de la surface qui a trompé la vigilance d’Anthony Lopes. Les hommes d’Hubert Fournier n’ont douté que quelques minutes puisque Alexandre Lacazette a redonné l’avantage aux siens suite à un mouvement avec Yassine Benzia et Clément Grenier. L’attaquant de l’OL a crucifié le gardien adverse d’une frappe à bout portant qui rassure sur sa lucidité devant le but.

L’OL a souffert en seconde période face à un AC Milan bien plus entreprenant avec l’entrée de plusieurs de ses titulaires habituels. Mais les coéquipiers de Maxime Gonalons ont su trouver les ressources pour s’imposer, et l’entrée en jeu de nombreux joueurs (Lacazette, Grenier, Labidi, Zeffane, Koné) a donné un nouveau souffle à cette formation. Les Lyonnais se rassurent avec cette victoire grâce aux internationaux qui ont montré que les automatismes étaient toujours présents. Les premiers matchs de préparation ont été l’occasion pour certains jeunes de prouver que leur présence sera importante pour combler les absences et faire souffler les titulaires.

Pour tout savoir sur l'Olympique Lyonnais, un seul site : olympique-et-lyonnais.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut